télétravail

Les actifs veulent plus de flexibilité pour pouvoir rester en pyjama un jour sur deux

L'ADN
Le 30 mars 2018

En France, un actif sur deux serait séduit par un juste équilibre entre activité à distance et sur le lieu de travail. Après le droit à la déconnexion (loi du 8 août 2016) et face aux nouvelles exigences d'organisation, pourquoi pas le droit au télétravail ? Une étude d'Harris Interactive.

À l'heure où organiser sa vie sociale au bureau et consulter ses mails pros en vacances devient monnaie courante, de plus en plus d'actifs (51%) songent à mener leurs activités de façon alternée, entre le domicile et le lieu de travail. En face, 14% souhaiteraient seulement travailler de chez eux quand 34% désirent concentrer leur charge de travail au bureau. Parmi les actifs pratiquant déjà le travail à distance, 65% se montrent sensibles à ce type de combinaison.

Un besoin de flexibilité de plus en plus prégnant qui ne semble pas encore s'aligner avec les modèles organisationnels actuels. Dans une étude BVA dévoilée le 28 mars, 51% des sondés considèrent que l’entreprise ne tient pas suffisamment compte de leurs demandes concernant le télétravail et les horaires aménagés et 35% d’entre eux se voient refuser le droit de travailler à distance lorsqu'ils le souhaitent.

 

Pourtant, les frontières entre vie professionnelle et vie privée sont de plus en plus perméables

Selon Harris Interactive, 65% des actifs Français déclarent penser à leur travail ou aux tâches qu’ils doivent effectuer au moins une fois par semaine en dehors de leurs horaires de travail. Dans ce même contexte, 45% d’entre eux affirment consulter leurs emails professionnels au moins une fois par semaine. 3 actifs sur 10 déclarent même poursuivre leur travail à domicile ou passer des appels téléphoniques professionnels de manière hebdomadaire.

étude sur le télétravail

Le télétravail ? « Pratique, moderne et complémentaire  »

Parmi les mots associés au télétravail, les Français évoquent « travail », « maison », « domicile » mais aussi « pratique », « gain de temps » et « liberté ». Les termes « efficacité » et « autonomie » sont eux aussi récurrents. On évoque aussi et plus marginalement les contraintes du travail à distance via les mots « solitude » et « isolement ».

télétravail étude

« Pour 6 Français sur 10, le principal bénéfice du recours au télétravail réside dans une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie personnelle »

Cela est aussi valable pour l’ensemble des Français interrogés (60%) que pour les actifs travaillant à distance (57%). D'autres considérations comme l'écologie, la préservation de la santé des salariés et la qualité du climat social au sein de l'entreprise sont également mentionnées en faveur du télétravail.

étude télétravail

Pour autant, et si les Français voient dans travail à distance une opportunité de mieux articuler vie professionnelle et vie privée, 56% des actifs qui travaillent en télétravail considèrent comme un risque majeur de voir la frontière entre vie professionnelle et vie privée devenir plus floue. Ils sont aussi 49% à y associer un éventuel sentiment de solitude. 

étude sur le télétravail


MÉTHODOLOGIE

Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 13 au 15 mars 2018. Échantillon de 1 000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l'interviewé(e).

Retrouvez ici l'intégralité de l'étude. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour