bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
femme smartphone

Sur Twitter, les journalistes hommes ignorent leurs collègues femmes

Le 25 juin 2018

Aux Etats-Unis, les journalistes politiques hommes forment un petit club fermé sur Twitter. Et les femmes ne sont pas invitées ! Une étude américaine révèle que les hommes mettent de côté leurs collègues de sexe féminin sur le réseau social.

A Washington DC, les journalistes hommes ont le monopole du débat politique sur Twitter. D’après une étude publiée dans le International Journal of Press/Politics, ce n’est pas parce qu’ils sont plus compétents que leurs collègues femmes mais parce qu’ils les ignorent.

Des chercheurs américains ont analysé 2 292 comptes Twitter appartenant à des journalistes politiques basés à Washington DC. Les résultats sont sans appel : sur Twitter, les femmes n’existent pas, ou presque. Et c’est à cause des hommes. L’étude intitulée « Twitter Makes It Worse: Political Journalists,Gendered Echo Chambers,and the Amplification of Gender Bias » (Twitter empire les choses : Journalistes politiques, Chambres d’écho genrées et l’amplification des préjugés sexistes) montre que les journalistes hommes répondent à leurs collègues du même sexe plus de 9 fois sur 10, sur le réseau social.

Les hommes ne se contentent pas d’ignorer leurs collègues femmes, ils tweetent plus – 2/3 des tweets analysés étaient écrits par des hommes - obtiennent plus de retweets et possèdent, en moyenne, deux fois plus de followers que les femmes. L’étude suggère que les femmes passent moins de temps à envoyer des tweets, trop occupées à se battre contre les préjugés sexistes et défendre leur légitimité dans les salles de rédaction. Les comptes des journalistes de sexe masculin sont ainsi plus souvent certifiés.

« Nos recherches ont montré que les journalistes hommes sont plus susceptibles de retweeter d’autres journalistes hommes. En fait, quand les hommes retweetent, ils retweetent trois fois plus d’hommes que de femmes. » indique l’étude.

Parmi les 25 journalistes les plus suivis par d’autres journalistes, 21 sont des hommes et il faut attendre la 14ème place pour trouver la première femme du classement, la journaliste Andrea Mitchell de NBC News. Un résultat logique puisque hommes comme femmes suivent 62% de comptes appartenant à des hommes. Les hommes sont donc plus visibles et affichent une plus grande légitimité, ce qui encourage les deux sexes à maintenir le statu quo. Un joli cercle vicieux. Pour le briser une seule solution, occuper le terrain et se rendre visible. Femmes, à vos tweets !
Commentaires
  • Trop occupées certes mais pas seulement à défendre les préjugés, sinon elles écriraient plus et elles se retweeteraient plus. Ensuite, elles iraient s'occuper de leur maisonnée. Préjugé ou pas, les femmes ont au moins 3 boulots sur le feu.

  • C'est grâce à des abrutis de ton espèce que des femmes sortes seins nue pour gueuler ou expulse leur règle sur une toile au nom du féminisme. Si tu n'existais pas le débat n'aurait pas lieu d'être et on pourrait peut-être vaquer à plus important. Tu es la cause de ton propre désespoir mécréant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour