bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_31686_vignette_alaune

Quel est l’impact de la durée des vidéos publicitaires ?

Le 9 mai 2016

IPG Media Lab et YuMe dévoilent les résultats d’une étude conjointe.

Les stratégies des professionnels du marketing vis-à-vis des vidéos publicitaires évoluent au gré des habitudes de consommation des contenus vidéo. Par exemple, l’appétence des consommateurs pour les contenus courts rend de plus en plus populaires les mini-formats de vidéos publicitaires. Dans un même temps, les formats plus longs sont également de plus en plus répandus, les marketers ayant commencé à investir dans des contenus personnalisés, créés pour les plateformes digitales. Alors qu’ils expérimentent de nouvelles durées de vidéos publicitaires, il leur est compliqué d’évaluer lesquelles fonctionnent le mieux.

 

Pour les aider à répondre à cette question, IPG Media Lab, le laboratoire de recherche technologique et créative d’IPG Mediabrands, et YuMe (NYSE : YUME), le spécialiste de la vidéo multi-écrans, dévoilent aujourd’hui les résultats d’une étude conjointe traitant de l’efficacité des vidéos publicitaires selon leur durée, le terminal utilisé pour les visionner et la perception des consommateurs.

 

Principaux résultats :

▪ La performance des publicités varie selon leur durée – développer une stratégie créative en la matière est une condition nécessaire de réussite.

▪ Les  micro-publicités  prennent  l’avantage sur les plus petits écrans, où  les vidéos occupent 100% de la surface disponible et où les contenus courts sont la norme.

▪ Ayant grandi avec des contenus courts, la génération Y répond plus positivement aux micro-publicités, et ont également tendance à les trouver de meilleure qualité et plus agréables que les consommateurs plus âgés.

▪ Les publicités plus courtes peuvent aider à renforcer l’image de marques déjà établies, conduisant à une meilleure reconnaissance de la marque ; les publicités plus longues peuvent être utilisées pour faire connaître une nouvelle marque.

▪ Si les performances varient d’un dispositif de visionnage à un autre, 15 secondes semblent être le temps minimal nécessaire pour avoir un impact sur la persuasion.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour