bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
anne hathaway dans le stagiaire

NWoW, le nouvel acronyme imprononçable pour mieux travailler

Le 14 juin 2018

Télétravail, bureaux modulables et management de la confiance, les entreprises se transforment et les modes de travail évoluent. Le dernier truc à la mode pour des collaborateurs ( vraiment) heureux et efficace ? Le NWoW (lire New Ways of Working).

Au bureau, on avait déjà le Flex Office – des postes de travail standardisés et non attribués à un collaborateur particulier- et l’organisation Dynamique, une version améliorée du flex dans laquelle l’espace et les postes de travail sont aménagés selon les types d’activités. Maintenant, il y a le NWoW, un acronyme compliqué et difficilement prononçable pour désigner une nouvelle façon de transformer les modes de travail.

NWoW, c’est quoi ce truc ? On garde le principe de l’environnement dynamique en rajoutant encore un peu plus d’ergonomie et surtout on ne s’intéresse pas qu’à l’espace de travail. Pour faire du NWoW, il faut d’abord une mobilité complète grâce à des outils digitaux variés et efficaces pour favoriser la collaboration à distance. Des changements qui impliquent une nouvelle façon de manager : plus d’autonomie, de confiance et de cohésion des équipes. Le résultat espéré ? Des feedbacks ouverts entre tous les collaborateurs.

Certaines entreprises s’y sont déjà mis et une étude de l’institut Think pour Colliers International révèle l’impact des environnements de travail flexibles sur les salariés. Les adeptes du NWoW, habitués à faire des retours ouverts et honnêtes donc, sont en majorité satisfaits de leur environnement professionnel. 67% d’entre eux estiment que leur environnement contribue à leur épanouissement personnel alors que dans les entreprises Flex ou Dynamiques, ils sont respectivement 31% et 46%. Le Flex office et l’organisation dynamique ne satisfont qu’un travailleur sur deux en moyenne alors qu’ils sont près de 80% à être satisfait du NWoW.

Dans un environnement NWoW, deux tiers des collaborateurs se sentent plus libres de choisir où travailler alors qu’ils ne sont que 37% en Flex ou Dynamique, les postes de travail non attribués étant pourtant la pierre angulaire de ces philosophies. Le New Ways of Working insiste particulièrement sur l’engagement des salariés dans la transformation culturelle de l’entreprise, et c’est peut-être ce qui les rend plus heureux. Le modèle managérial du NWoW a été pensé pour faciliter l’expression des collaborateurs et simplifier leur travail en offrant plus de possibilité de télétravail et de souplesse dans les horaires. Selon l’étude, la méthode fonctionne est 81% des travailleurs concernés affirment que le NWoW contribue à la performance de leur entreprise contre 56% en Flex et 65% en Dynamique.

Plus que les bureaux à roulettes et les postes non attribués, ce qui marche le mieux pour avoir des collaborateurs heureux...c’est de les associer aux transformations de l’entreprise.


Méthodologie

Etude Colliers International France réalisée par l’institut Think en septembre 2017 auprès de 496 salariés en bureaux flexibles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour