bannière 2
bannière 2
premium1
homme tenant une pancarte fake news dans une manifestation

Les millennials ne croient pas aux informations en ligne… mais ils les consultent quand même

L'ADN
Le 26 janv. 2018

La relation des Français avec les médias ? C'est compliqué ! 66% des moins de 35 ans et 54% des sondés se disent méfiants de l'information qu'ils trouvent en ligne. Et pourtant, ils la consultent essentiellement là (71%).

La relation entre la population et les médias ces dernières années a été tumultueuse, c'est le moins que l'on puisse dire. Si on ajoute à cela une campagne présidentielle houleuse, on obtient un mélange de critiques, d'accusations de désinformation ou encore de diffamation.

Pour la 31ème édition de l’étude « confiance des Français dans les médias », Kantar et La Croix se sont penchés sur les attentes de la population en termes d’information.

90 %
90% des Français souhaitent avoir accès à une information fiable et vérifiée.
6 %
6% d’entre eux attendent un journalisme porteur de solutions.
2 %
de la population veulent un journalisme portant un « choix partisan ».
Du côté de la confiance, la tendance est positive. Elle qui était tombée très bas lors du précédent baromètre, est en forte progression dans la plupart des secteurs.
52 %
La presse écrite jouit d’une confiance de 52% (+8% par rapport à l’année dernière).
48 %
des Français ont foi en la télévision, un résultat en hausse de 7%.
56 %
Mais c'est la radio qui est jugée la plus crédible avec 56% (+4%).
25 %
Pour Internet, la dégringolade continue : 25% et une chute de 1% comparé à l’édition 2017 du baromètre.
Jusqu’en 2015, la population avait confiance en l’information en ligne, elle avait même atteint les 35% cette année-là.

Une méfiance quasi-généralisée sur Internet

À l’heure actuelle, 66% des individus interrogés ont expliqué ne pas donner de crédit aux informations partagées par un ami, et ce n’est pas tout.

Même quand l’information est publiée sur un site de presse écrite ou audiovisuelle, 45% des Français ne croient pas nécessairement en la véracité des faits relatés.

Désormais, ces sites seraient principalement utilisés pour approfondir l’actualité (24% contre 11% seulement en 2015).

C’est particulièrement vrai pour les jeunes puisque les ¾ des 18-24 ans ne font pas confiance aux publications de leurs contacts. 65% d’entre eux accordent toutefois du crédit aux sites d’information.

28 %
des Français considèrent les pages Web des médias d’information comme les sources favorites, et chez les plus diplômés, ce chiffre atteint les 47%.

Des médias décriés et... toujours aussi consultés

Même si la télévision n’est que 3ème en termes de confiance, elle reste le moyen d’information principal puisque 48% des personnes déclarent être d’abord informés par ce biais.

Suivent ensuite Internet (26%), la radio (17%) et la presse écrite (8%).

Internet et ses 26% ferait presque figure d’anomalie tant il est décrié : 66% des moins de 35 ans et 54% des sondés se disent méfiants. Et pourtant, ils s’y informent tout de même (71%).

Toutes ces valeurs donnent un ordre d’idée du ressenti de la population vis-à-vis des médias, toutefois, la statistique la plus parlante est ailleurs.

Seulement 62% des Français sont intéressés par l’actualité, il y a 2 ans, ce chiffre atteignait les 70%. Ce niveau est le plus bas qui ait été enregistré depuis la création du baromètre, en 1987 !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour