Les Français et leur logement

Le 3 juill. 2009

Les Français et leur logement : une relation d'amour mais pas à n'importe quel prix. Résultats de l'Observatoire du Consom'acteur Altavia OpinionWay. 

Nid douillet, home sweet home...! Les expressions ne manquent pas pour qualifier le logement où les Français vivent et se ressourcent. Le logement reste l'une des priorités des Français, tel est le constat tiré de l'étude réalisée par OpinionWay pour Altavia, groupe européen spécialisé dans la communication commerciale. 1006 Français représentatifs de la population française, âgée de 18 ans et plus, ont été interrogés durant les trois premières semaines de juin. L'étude dresse le portrait du Français dans sa relation avec le logement.

 

 

 

Le logement est le centre de la vie des Français 


Entre l'espérance de vie qui s'est allongée, l'âge de la retraite régulièrement avancé jusqu'à la réforme  de 2003, la montée du chômage, la baisse de la durée du travail couronnée par la mise en place des 35 heures et la diffusion de nouveaux équipements de loisirs et informatiques, les occasions de rester chez soi n'ont cessé de se multiplier. On assiste également au transfert vers le foyer d'activités autrefois pratiquées à l'extérieur : loisirs, communication, travail, courses, sport, etc. L'habitat représente à la fois un endroit privilégié pour la vie de famille, la construction de soi et le  partage avec les autres. Ils sont 32% à préférer dépenser pour leur logement (40% chez les propriétaires) devant - dans l'ordre : les vacances, leur bien-être personnel, les loisirs, la voiture ou les sorties.

 

Ainsi 80% des Français considèrent leur logement comme un havre de paix pour eux et leurs proches;

63% aiment passer de plus en plus de temps chez eux ;

Pour 62 % des sondés, le logement compte de plus en plus.

 

 « La maison prend de plus en plus d'importance dans le budget mensuel car, crise et RTT aidant certainement, nous partons moins en vacances et avons plus de temps chez nous. Nous aspirons donc à un cadre de vie plus agréable »

 « Nous, avec 3 enfants et 1 seul salaire, plus les mauvaises surprises de la maison, nous ne prévoyons plus de sorties ou alors très  rarement, donc forcément, on a vraiment envie de se sentir bien chez soi »

 « C'est très important pour nous d'apporter notre touche personnelle, de se sentir bien dans cet espace afin d'accueillir amis et famille. Nous voulons que cet endroit soit chaleureux et à notre image »

 

 

 

Décoration et aménagement : oui mais pas à n’importe quel prix

Si le logement est primordial pour les Français, la crise a également des effets sur l'aménagement de leur intérieur.

Concernant leurs dépenses de consommation courante dans la maison, les Français font plus attention qu'il y a deux ans : 65% des propriétaires et 68% des locataires. Il en est de même pour les dépenses engagées dans la décoration : 37% des propriétaires contre 51% des locataires.

 

Toujours dans le domaine de la décoration : Si 61 % des Français achètent sur un coup de cœur, 72 % d'entre eux comparent toujours les produits avant de les acquérir, 58% attendent les soldes, les offres spéciales des magasins et les vides greniers et 29 % privilégient les objets de récupération.

 

Concernant les investissements d'aménagement et de gros œuvre (refaire une toiture, maçonnerie...).35 % des sondés arbitrent entre ce qu'ils font eux même et ce qu'ils font faire par un professionnel. 31% font appel systématiquement à des professionnels contre 23% qui réalisent leurs travaux eux-mêmes ou se font aider par des proches. Seul 11% font pratiquement tout par eux même.

 

 « J'ai passé beaucoup de temps dans les magasins avant de trouver le carrelage et les éléments de la salle de bain, et rien de mieux que le coup de coeur, du moment qu'il rentre dans le budget bien sûr ! Pour l'aménagement et la déco c'était pareil, au coup de coeur en regardant d'abord les tarifs »

 « Les aménagements ne peuvent se faire qu'au fur et à mesure, c'est un véritable budget à prévoir. Par temps de crise il y a des inconvénients mais aussi des avantages, les prix en baisse par exemple, en cherchant bien nous pouvons trouver des tarifs intéressants »

 « Il faut souvent faire preuve d'ingéniosité pour "dégoter" les bonnes affaires. Traquons donc les promos et soldeurs de tous poils ! »

 « La plupart des choses sont faites de nos mains car cela revient moins cher et mon mari qui ne maniait pas très bien le béton est devenu un virtuose de la bétonnière. Nous regardons aussi bien les prix car nous nous sommes aperçus que le prix d'un parpaing peut passer du simple au double selon les enseignes »

 

 

Ecologie doit rimer avec économie

Le bricolage profite de la préoccupation de plus en plus vive des consommateurs pour le développement durable : réduire sa consommation d'énergie, optimiser la gestion de l'eau, mieux isoler sa maison... Mais si les Français se veulent écocitoyens, ils souhaitent également profiter d'avantages en échange. Ainsi, si 63% d'entre eux ont l'intention d'adopter et d'intensifier des écogestes dans les 12 prochains mois, 58% des sondés vont modifier leur comportement autant dans un but écologique qu'économique.

 

Enfin, concernant l'éco-prét à taux 0, qui permet de financer les travaux d'économies d'énergie à un taux zéro, il connaît un fort succès. Lancé fin février, 65 % des français en ont déjà entendu parler et 93% sont intéressés.

 

« Économiser l'eau en coupant les robinets chaque fois que c'est possible, éteindre les lumières dans les pièces inoccupées, utiliser le moins de produits possibles pour le jardin (préférer les astuces "vertes" des anciens), faire mon propre compost... il y a tant de choses simples à faire qui préservent l'environnement et qui, en plus, permettent de faire des économies financières ! »

  « Tous les travaux sont onéreux certes, mais mis à part le côté environnemental, l'investissement de ces travaux est assez rapidement amorti »

 « Ces énergies renouvelables devraient évoluer d'ici quelques années et les prix devraient baisser en cumulant avec les aides de l'Etat, c'est tout bénef pour nous et l'environnement »

 

 
 
Confiance dans les enseignes de bricolage et ameublement : des références de qualité

Malgré une crise qui touche tous les secteurs et qui n'épargne pas celui du bricolage, les enseignes ont réussi, ces dernières années, à créer une forte attractivité sur le consommateur grâce à une plus grande proximité, des prix compétitifs, des conseils de professionnels...

 

Ainsi à la question quelles ont vos principales sources d'inspiration pour l'aménagement de votre logement, 60% des Français indiquent que ce sont les visites en magasins, suivies par les magazines de décoration et de bricolage, 41% et les émissions télévisées, 35%. Les conseils d'artisans décorateurs et d'architectes d'intérieur ne retiennent l'attention que de 12% des Français. La confiance accordée aux enseignes est également importante : après les conseils des proches (89%), 85% des personnes interrogées accordent leur confiance aux enseignes d'ameublement et de bricolage. Internet occupe la dernière place avec 59%. La mise en scène, la rencontre, le « faire voir ».... remportent plus de succès auprès des consommateurs.

 

 « En matière de décoration mon épouse et ma belle-soeur s'en occupent, elles ont de très bonnes idées, nous allons flâner dans les magasins de bricolage, je les laisse dans les rayons décoration et mon beau-frère et moi-même dans les rayons bricolage, cela nous apporte de bonnes idées »

 

« Les grands magasins de bricolage font des efforts pour donner un coup de main en formation aux gens comme nous qui ne sommes pas du métier. Leurs fiches sont bien faites et utiles. Ca peut permettre des économies à certains... »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour