emoji

Les emojis, ça change quoi ?

Le 27 févr. 2017

Notre langage s’enrichit d’imageries, d’emojis qui donnent vie à nos émotions, des objets ou des lieux. Ils ont envahi tous nos messages et font partie de notre quotidien… mais qu’ont-ils changé ?

Ils agrémentent notre langage par une transmission des émotions plus flexible et nous les utilisons quotidiennement : les emojis. Ces petits visages expressifs sont connus par 90% des Français et 74% d’entre eux seraient capables d’expliquer précisément de quoi il s’agit. La FDJ révèle les résultats d’un sondage réalisé en exclusivité par OpinionWay. Celui-ci devait permettre d’évaluer leurs usages, tant dans le communicationnel que dans l’émotionnel.

Les emojis sont massivement utilisés

On constate que l’utilisation des emojis est très répandue parmi les Français, dont 84% déclarent en avoir utilisé au moins une fois. Les plus jeunes représentent en sont les plus friands : 95% en utilisent contre 73% des personnes âgées de 50 ans et plus. Utilisés par tous et dans toutes les catégories d'âge, dans les contextes aussi bien personnels (81% en envoient à leurs amis) que professionnels (63% en envoient à leurs collègues, et mêmes 16% à leur hiérarchie).

L’emoji transmet en priorité une émotion positive

En moyenne, les Français utilisent environ 6 emojis par jour, environ 2 par message. Les jeunes se démarquent par leur usage beaucoup plus fréquent : 15 emojis par jour pour les 18-24 ans, 10 pour les 25-34. En dépit de la richesse du répertoire disponible d’emojis, nous n’en utilisons que sept différents, à peine un de plus que la moyenne par jour.

Les Français privilégient dans leurs usages les emojis représentant des émotions positives et des traits consensuels et compréhensibles, pouvant s’utiliser dans tous les contextes. Le souriant est ainsi le plus utilisé (46%), à égalité avec le smiley clin d’œil (46%). L’emoji au large sourire termine le trio de tête (36%).

Les emojis soutiennent une meilleure compréhension et une meilleure empathie

Pour la majorité des Français, l’emoji est un élément qui sert à compléter le texte, à lui donner du ton : il renforce le propos, l’illustre, en souligne le sens (75%). Mais une part non négligeable des interrogés les utilise également pour gagner du temps (26%).

Le premier bénéfice de l’emoji est de permettre un accès plus facile aux sentiments des autres et à ses propres sentiments. Ils peuvent en effet exprimer leurs sentiments plus facilement (61%), mais également plus souvent (56%). Les emojis permettent aussi, en soulignant les intentions qu’ils mettent dans leurs messages, de comprendre plus facilement leurs interlocuteurs (46%), de mettre un terme aux quiproquos (43%), ou d’aborder des sujets difficiles tout en préservant la sensibilité de leur interlocuteur (39%). En permettant de s’exprimer grâce à des images, les emojis constituent une nouvelle forme de communication pour 57% des Français (68% chez les personnes de moins de 35 ans).

Mais les emojis soulèvent néanmoins quelques inquiétudes : seuls 51% des Français estiment qu’ils permettent d’enrichir le dialogue. Au contraire, 46% redoutent que les emojis menacent la maîtrise de la langue par les générations futures et 43% estiment qu’ils appauvrissent la langue française.

On remarque une fracture générationnelle dans la vision des emojis comme moyen de communication. Les jeunes âgés de moins de 35 ans se montrent plus optimistes que les seniors dans leur capacité à enrichir le langage (69% contre 35% des personnes de 65 ans et plus). Deux visions s’opposent, le langage verbal et non verbal : l’emoji peut être interprété comme du langage non verbal, comme ce que nous faisons avec notre corps à l’oral. L’emoji apporte donc ce qui reste difficile à transmettre par l’écrit : l’émotion, le non-dit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour