extrait de la série Real Humans

1 Français sur 2 considère que le numérique est une menace pour les salariés

Le 11 mai 2018

Intelligence artificielle, robotisation, automatisation des tâches… la technologie modifie nos emplois, et vite. Le développement du numérique, opportunité ou menace ? Une étude Harris Interactive pour le cabinet Julhiet Sterwen révèle l’opinion des salariés français sur le monde du travail de demain.

Un robot médecin en Chine, un autre qui présente le JT au Japon, ou même une intelligence artificielle en guise de Chief Happiness Officer, les exemples de machines capables d’effectuer le travail des humains ne manquent pas. L’étude Harris Interactive montre que les Français ont bien pris la mesure du phénomène.

Les 3/4 d’entre eux pensent que le développement de la technologie va modifier leur façon d’exercer leur travail dont 25% dans de grandes proportions. 8% des salariés craignent que leur travail disparaisse.

Si une majorité de Français pensent que son métier va changer dans les années à venir, tous ne se sentent pas concernés de la même façon. Parmi les plus confiants en l’avenir de leur emploi, on retrouve les salariés des télécoms. Près d’un quart d’entre eux pensent que leur travail sera le même en 2030 et 2 sur 5 n’envisagent que de légères modifications. Au contraire, les nouvelles technologies inquiètent les employés des banques et des assurances : ils sont 14% à penser que leur emploi disparaîtra au cours des dix prochaines années.

Du côté de la distribution, on s’attend à de lourdes transformations - plus d’un tiers des sondés du secteur pensent que leur travail va être très modifié par la technologie - mais pas de suppressions d’emploi. Malgré l’automatisation croissante du domaine et les modes de paiement sans intervention humaine, les employés de la distribution restent sereins et seulement 5% d’entre eux pensent que leur emploi n’existera plus en 2030.

infographie sur la transformation digitale

source : Harris Interactive

Les transformations du monde du travail liées à la technologie ne sont pas forcément vu d’un mauvais œil par les Français. 70% d’entre eux déclarent que le développement du numérique est une opportunité pour leur entreprise. 2/3 pensent que ces modifications des modes de travail peuvent être bénéfiques pour les entreprises en général et 57% pour la société française. Cependant, une majorité des sondés (52%) pense que la technologie pourrait ne pas profiter à tout le monde et serait une menace pour les salariés.

Pour faire face aux transformations digitales des entreprises et des emplois, la meilleure stratégie, c’est d’être bien préparé.

Et c’est aux employeurs que revient la tâche d’accompagner les salariés. Du moins, c’est le cas pour 59% des sondés qui se disent bien accompagnés par leur entreprise pour s’adapter au développement du numérique. En revanche, 1 salarié sur 10 se sent abandonné.

Les résultats de l’étude montrent que les grandes entreprises ont plus de mal à accompagner correctement leurs collaborateurs dans ces changements. Les employés des TPE/PME ou des structures de taille intermédiaire sont deux fois plus nombreux que ceux des grandes organisations à se déclarer bien encadrer par leur management.

Entre les cadres et les ouvriers, l’écart est encore plus net. 70% de ceux qui exercent une profession intellectuelle se sentent bien préparés contre seulement un ouvrier sur deux.

Les sondés qui travaillent dans les télécoms sont encore les plus confiants : 74% se disent bien accompagnés et 35% très bien accompagnés. Les plus inquiets sont les salariés de la banque et des assurances qui sont à peine plus d’un sur deux (56%) à se sentir correctement soutenu par leur employeur.

infographie sur le sentiment d'accompagnement des salariés

source : Harris Interactive

 


Méthodologie

Enquête réalisée en ligne du 3 au 17 avril 2018. Échantillon de 1000 salariés, représentatif des salariés âgés de 18 ans et plus en France. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et secteur d’activité.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour