actu_31422_vignette_alaune

Portrait de startup : Mon voisin cuisine

Le 27 avr. 2016

Envie de goûter à la bonne cuisine « faite maison » de vos voisins de quartier ? Mon voisin cuisine a mis au point le service sur mesure : une plate-forme où se rencontrent gourmets et gourmands. Interview d’Anouk Talban, la fondatrice.

Anouk Talban a grandi à Toulouse et beaucoup voyagé à l’étranger. Aussi, quand elle est revenue sur Paris pour ses études, elle a eu envie de retrouver les saveurs de la cuisine de son enfance ; et c’est chez ses amis, de Toulouse également, qu’elle a eu le plaisir d’y goûter à nouveau. Un jour, l’un d’entre eux, lui a glissé avec humour : «  Puisque tu viens souvent, tu pourrais envisager de nous payer ». « C’est vrai qu’à l’époque, nous étions tous étudiants : après avoir bien ri, nous avons estimé que l’idée était loin d’être bête : pour ma part cela me permettrait de manger mieux et pour eux, de gagner un peu d’argent. », souligne Anouk Talban.

L’idée, depuis, n’a pas quitté l’esprit d’Anouk Alban. Après des études de lettres et de communication, elle a travaillé dans le social media : l’occasion de voir émerger les plates-formes collaboratives et de décider de concrétiser son projet qu’elle a baptisé Mon Voisin Cuisine.

L’idée est simple : proposer à des particuliers de commander des petits plats authentiques, préparés par d’autres particuliers passionnés de cuisine. Mamie pourra donc ainsi proposer à la dégustation sa célèbre Charlotte aux fraises, et Luigi sa recette de pâtes à la carbonara transmise de génération en génération. Une idée qui a fortement intéressé les media, Mon Voisin Cuisine a profité de nombreuses retombées presse à l’époque. « Mon associé d'alors et moi, nous nous sommes posés la question : et si ce projet, au départ annexe, devenait un projet de vie professionnelle à part entière ? », se souvient Anouk Talban. « J’ai quitté mon poste en juillet 2015 et j’ai rejoint en septembre l’incubateur Paris pionnières, où nous sommes toujours. »

Le projet a reçu le soutien financier de trois investisseurs à l’étranger. L’équipe est constituée de trois personnes, Anouk Talban s’occupe principalement du développement sur la partie française. Aujourd’hui, la startup fédère sur son site plus de 1 000 talents et plus de 10 000 gourmands partout en France. Elle propose plus de 6 000 plats, gâteaux, mignardises, apéritifs…

Ainsi plus besoin de courir les magasins et les traiteurs pour un gâteau d’anniversaire, de quoi préparer un dîner en amoureux, un apéro entre copains, un tête-à-tête devant un film… Mon Voisin Cuisine s’occupe de tout et propose des mets préparés par des cuisiniers amateurs, à proximité de chez vous. « Ce sont le plus souvent des personnes qui ont pris des cours de cuisine, gagné parfois des concours amateurs, de vrais passionnés. Ils sont connectés, plutôt urbains. », explique Anouk Talban. « Nous testons en amont les plats, et s’ils sont validés, nous accompagnons réellement ces cuisiniers amateurs : on prend en photo leurs plats, on leur donne un kit de démarrage pour communiquer auprès de chez eux, des emballages alimentaires fournis par des partenaires, et l’adresse de bons prestataires de produits frais, d’ustensiles, afin d’optimiser les coûts. La plate-forme met également à leur disposition un outil leur permettant de gérer leur prix. »

Peur de l’empoisonnement ou d’une indigestion ? Pas d’inquiétudes, la startup fait bénéficier ses clients d’une assurance spécifique AXA pour la restauration entre particuliers. Vous pouvez donc déguster des plats faits maison en toute confiance.

Le prix moyen d’un plat est de 6 euros, mais cela reste variable d’un cuisinier à un autre. Mon voisin cuisine se rémunère sur les frais de service de 15%, additionnés à la commande.

« Notre ambition est de déclencher des vocations. Nous aimerions, tout comme Meetic a réussi à créer des familles, donner la possibilité à ces amateurs de se professionnaliser », conclut Anouk Talban.

Mon Voisin Cuisine sera présent à la Foire de Paris du 29 avril au 9 mai.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour