1. Accueil
  2. News business
  3. Nominations
  4. Admical // Marianne Eshet

Admical // Marianne Eshet

Introduction
Marianne Eshet, était, depuis 2002, Déléguée Générale d’Admical (Association pour le développement du mécénat industriel et commercial) qui fédère les 180 principales entreprises mécènes en France et les institutions représentatives des domaines de la culture, de la solidarité, de l’environnement et du sport. Associée aux travaux de l’Institut Montaigne sur les générosités, Marianne Eshet est […]

Marianne Eshet, était, depuis 2002, Déléguée Générale d’Admical (Association pour le développement du mécénat industriel et commercial) qui fédère les 180 principales entreprises mécènes en France et les institutions représentatives des domaines de la culture, de la solidarité, de l’environnement et du sport.
Associée aux travaux de l’Institut Montaigne sur les générosités, Marianne Eshet est administratrice du CEREC (Comité Européen pour le Rapprochement de l’Economie et de la Culture), qui regroupe vingt pays en Europe. Elle est aussi co-auteur d’un ouvrage de référence «Le mécénat valeur actuelle : quand la société peut compter sur l’entreprise » paru aux éditions Gallimard en mars 2009.

Diplômée en communication du CELSA (Université de Paris Sorbonne) et de l’Institut Français de Gestion de Paris, elle fait ses débuts professionnels aux Etats-Unis. Puis au sein des agences TBWA et BL-LB, elle gère les budgets de communication et de mécénat de plusieurs grands groupes, avant de rejoindre le Paris Saint-Germain pour diriger le département produits dérivés. Également active dans le monde associatif, elle a animé des sessions de formation pour des jeunes de quartiers sensibles.

Nommée déléguée générale de la Fondation Solidarité SNCF à compter du 1er octobre, Marianne Eshet a salué la qualité du travail mené depuis trois ans par Marie-Hélène Pierrès et a déclaré sa volonté «de préparer, avec l’équipe qui m’entoure et le réseau des Coordinateurs Citoyenneté Solidarité, un projet ambitieux pour le prochain quinquennat 2011.

Ajouter votre commentaire