1. Accueil
  2. News Business
  3. Les rendez-vous de la com
  4. Le pouvoir en question aux Napoleons

Le pouvoir en question aux Napoleons

Le pouvoir en question aux Napoleons
Introduction

La cinquième édition des Napoleons débute à Val d’Isère, du 11 au 14 janvier, avec workshops et keynotes pour comprendre les mutations du Pouvoir.

Après le Temps, la Simplicité, la cinquième édition des Napoleons réunit sa communauté autour de la notion du Pouvoir.

Vaste programme !

Mais au moment où les candidats dégainent les leurs, Les Napoléons restent fidèles au sien : partager une certaine vision du progrès, matérialisée dans l’innovation.

L’innovation a, de fait, une fonction politique et sociale qui participe à définir notre destin commun. Elle ne peut pas se résumer simplement à de la création de capital, au risque de n’avoir aucun sens. Elle doit être ancrée dans le respect et la réalisation de l’humain.

Mondher Abdennadher, cofondateur des Napoleons

Évidemment, quand on s’appelle Les Napoleons, s’attaquer au thème du Pouvoir ne manque pas de souffle… mais cette mise en abyme historique souligne surtout à quel point cette notion est comme beaucoup d’autres : souple et labile.

Sa forme absolue et autoritaire a muté. Les nouvelles technologies de l’information redistribuent les cartes : le pouvoir politique se heurte à celui des foules, le pouvoir de l’information se noie dans celui des réseaux, le pouvoir des Hommes se mesure à celui des machines… Pas de quoi paniquer. Peut-être même matière à se réjouir. Quoi qu’il en soit, autant de bonnes raisons de se poser les bonnes questions.

« Nous ne pourrons pas couvrir entièrement cette thématique, alors nous avons fait le choix de proposer un axe différent pour chacune des deux journées. Les workshops se dérouleront l’après-midi, de 14 h 30 à 17 h 30 au Centre des congrès.

Le jeudi sera consacré aux éléments qui remettent en question les anciennes formes du pouvoir : les mots du pouvoir et leur mutation, la place prise par les chiffres et la data, les relations conflictuelles entre hard et soft power, les évolutions du pouvoir spirituel et son rôle aujourd’hui…

Le vendredi sera dédié quant à lui aux formes de pouvoir qui émergent, grâce notamment à l’innovation : les communautés virtuelles ou hybrides, les opportunités pour le journalisme d’investiguer de manière collaborative et son rôle de contre-pouvoir, le mouvement des civic tech et la révolution démocratique qu’elles rendent possible, mais aussi les nouvelles formes de gouvernance et de management en entreprise, beaucoup plus horizontales… » À partir de 17 h 30, dans le grand auditorium, les keynotes compléteront les échanges de l’après-midi.

« Nous voulons jouer notre rôle de communauté ouverte sur le monde, ancrée dans une vision progressiste de l’humain. Nous voulons montrer que l’on peut donner un sens à l’innovation et la mettre au service de tous. Nous souhaitons surtout que les personnes présentes à Val d’Isère avec nous soient dans les meilleures conditions possibles pour échanger, partager, apprendre, faire émerger de nouvelles idées mais aussi, ce qui n’a rien d’incompatible (bien au contraire), trouver des opportunités de business », conclut Mondher Abdennadher.

 

Ajouter votre commentaire