1. Accueil
  2. News Business
  3. Campagnes
  4. Les Emojis de Karl Lagerfeld

Les Emojis de Karl Lagerfeld

Les Emojis de Karl Lagerfeld
Introduction
Dans le monde de Karl, il y avait déjà les Karlisms, désormais, il y a les EmotiKarl. Le créateur s'invite dans nos conversations avec la création de ses propres émoticônes via une application. Interview.

C’est encore Karl Lagerfeld qui bouscule le digital: après avoir lancé la marque Karl en premier lieu sur le web, c’est dans ses boutiques qu’il est offert à ses clients de vivre une expérience digitale.

A l’occasion de la sortie de deux nouveaux parfums Karl Lagerfeld, la maison a lancé avec Emakina.FR une application permettant de “Karlifier” ses messages.

Les émoticônes à l’effigie du créateur s’insèrent dans nos conversations sms, se partagent sur les réseaux sociaux et sont bien plus chics que notre bon vieux Smiley. La maison joue la proximité avec ses consommateurs avec talent, glamour, ingéniosité et finesse!
Interview croisée de Caroline Lebar, directrice de la communication de Karl Lagerfeld et Manuel Diaz, président de l’agence Emakina.FR

 

Avec EmotiKarl,  vous avez encore une fois bousculé les barrières du monde digital de la marque Karl Lagerfeld. Comment est née cette idée ?

Caroline Lebar : Cette idée est à l’image de Karl Lagerfeld : l’artiste multifacettes, véritable icône de la mode qui réinvente perpétuellement les codes. Il devait en être de même pour le lancement de ses nouveaux parfums féminins et masculins. Karl Lagerfeld c’est un phrasé, des mots d’esprits avec les  fameux « Karlisms » que l’on retrouve tout au long de la campagne.

 

Manuel Diaz : De cet état d’esprit est née l’idée d’EmotiKarl, une application iOS et Android créant un nouveau langage inspiré des emoticones qui permet aux consommateurs de “Karlifier” leurs conversations Whatsapp, SMS, mail ou sur les réseaux sociaux. On y retrouve tous les codes identitaires du créateur, de la marque et des parfums. Plus qu’une application, c’est l’expérience du langage Karl Lagerfeld dont on peut s’emparer pour la partager avec ses amis.

 

Avez-vous à ce jour quelques chiffres sur l’utilisation de l’application EmotiKarl ?

Caroline Lebar : La communauté a particulièrement bien accueilli l’expérience de marque imaginée par les équipes de Karl Lagerfeld et Emakina. Depuis son lancement le 11 mars dernier, l’application a été téléchargée plus de 100 000 fois sans aucun achat media et les EmotiKarls ont été utilisés dans plus de 200 000 messages. Les usages sont aussi très instructifs à observer : on constate notamment que les envois par SMS sont aussi nombreux que par WhatsApp à l’échelle mondiale. C’est fascinant de constater à quel point les fans se sont emparés de ce nouveau langage pour l’utiliser dans leur quotidien avec leurs amis.

 

Quel regard portez-vous sur l’évolution de la communication sur le digital et maintenant sur le mobile des marques de mode et de luxe ? Peut-on parler de conversation ?

Manuel Diaz : Le digital a bouleversé le rapport des consommateurs à leurs marques préférées, qui plus est dans le luxe où l’imaginaire et l’affectif dominent dans le rapport que l’on construit à la marque. Je comprends la difficulté que cela peut représenter pour les dirigeants de grandes marques. C’est un nouveau monde complexe, technologique, multi canal et en temps réel dans lequel il est dur d’évoluer, tant l’exigence que les consommateurs mettent sur les marques est proportionnelle à l’amour qu’ils leur portent.

 

Caroline Lebar : En mettant le digital au cœur de sa stratégie de marque, non pas comme une déclinaison ou une activation à part, Karl Lagerfeld est précurseur et fait de cette approche une réelle signature dans sa stratégie de communication, qui, comme on l’a vu, fabrique une plus-value tangible dans la relation avec ses clients et ses fans. Au-delà de la «stratégie », cette approche témoigne d’un réel désir de la marque et de son créateur d’être en lien direct avec sa cible.

 

Ces marques sont-elles aujourd’hui concernées par les sujets de Data ?

Manuel Diaz : Les datas constituent le carburant des tactiques d’expression des marques désormais. C’est le pétrole du XXIème siècle. Elles constituent une opportunité extraordinaire pour les marques de mieux connaître leurs clients et d’en séduire de nouveaux. La logique Data ajoute de la valeur patrimoniale dans les bases de données des marques. Elle permet de développer un réel atout dont la valeur ne fait que croître et s’enrichir à chaque campagne. Mais avant tout elle aide à mieux cerner sa clientèle afin de mieux la servir sans être envahissant.

 

Quelle est l’actualité d’Emakina ?

 Manuel Diaz : Réinventer le retail en l’intégrant au centre de l’expérience client est un véritable enjeu à l’heure de la révolution digitale. Certaines grandes enseignes de la distribution l’ont bien compris et souhaitent être accompagnées pour enrichir les expériences de leurs consommateurs tout au long du parcours client en s’appuyant sur le digital. Emakina conseille ces marques ambitieuses et les accompagne dans leur transformation numérique. 

 

 

Propos recueillis par Virginie Achouch