1. Accueil
  2. News Business
  3. Campagnes
  4. Canal+ Séries… à suivre

Canal+ Séries… à suivre

Canal+ Séries… à suivre
Introduction
Les séries, on en raffole. Et Canal+ creuse son sillon et lance sa chaîne dédiée avec une campagne de pub spectaculaire et tout en suspens signée BETC.

Le 21 septembre, la chaîne cryptée étoffe son bouquet. Canal+ Séries diffusera, uniquement en HD, le meilleur des séries actuelles. Canal+, déjà reconnu pour la qualité de ses « créations originales » (Borgia, Les Revenants, Maison Close, Braquo) proposera aussi des séries étrangères et européennes à ses abonnés et futurs abonnés.

Pour accompagner ce lancement et partir à la conquête de ces nouveaux abonnés, rien ne vaut, une bonne pub Canal+. L’Ours, la Marche de l’Empereur, le Placard et l’ensemble des print sur l’offre cinéma Canal+ ont réussi une démonstration implacable : montrer à la fois la richesse des programmations de la chaine, son implication dans la production, son ton et sa modernité.

Pour Canal+Séries, une campagne Print, affichage et un film seront déployés ces prochains jours et l’idée créative de BETC joue avec nos nerfs.

« Nous nous sommes basés sur tout ce qui fait l’intérêt des séries soit cette montée en puissance, ce « cliffhanger » qui existe entre deux épisodes et qui fait que tu veux connaitre la suite de l’histoire. La signature est « Canal+ Séries à suivre » révèle Eric Astorgue, directeur artistique de BETC, qui conçoit avec Jean-Christophe Royer cette campagne.

Pour  les print et l’affichage, le team créatif a joué sur la simplicité pour illustrer l’idée de suspens. Sur chaque visuel, un moment crucial d’une série a été décliné (Hannibal, Dexter, Homeland, The Americans) et réussi avec une phrase à tenir en haleine le téléspectateur. Dexter et Hannibal sont les exemples les plus réussis.

Côté film, l’agence a fait appel à Steve Rogers (campagne Pure Waters) pour la réalisation des « Clowns » : « Ce que l’on aimait avec Steve Rogers, c’est qu’il a un type d’écriture délicat. Nous nous sommes inspirés de l’atmosphère des séries. Pour les décors, nous avons tourné à Vancouver afin d’obtenir cette ambiance anglo-saxonne ; mais aussi dans la musique avec une création qui rappelle Dexter et Desperate Housewives » ajoute Eric Astorgue.  

En effet, la course effrénée de ces clowns parle d’elle-même, elle traduit à la fois cette idée de cliffhanger et montre le côté « Série dans la série» !

Avec Canal+Séries, le groupe  répond aux changements d’usages survenus depuis longtemps avec l’arrivée d’Internet et les méfaits du téléchargement. La chaîne anticipe aussi l’arrivée de Netflix dont la série de David Fincher House of Cards (actuellement sur la chaîne), diffusée d’une seule traite, a fait date dans le monde audiovisuel. C’est pourquoi, Canal+ Séries proposera d’accéder aux séries diffusées dès leur sortie US (en VOST) et des diffusions « marathon ».  Le 21 septembre, la chaîne ouvre le bal avec la diffusion intégrale des deux premières saisons de la série Homeland.

 

 

Ajouter votre commentaire