sigfox (1)

Sigfox Foundation connecte les rhinocéros avec l'IoT

L'ADN
Le 1 mars 2017

Au Mobile World Congress 2017 qui se tient actuellement à Barcelone, Sigfox Foundation annonce avoir mené 6 mois d’expérimentation d'un nouveau système de suivi à distance des rhinocéros en Afrique.

Selon l’organisation Save the Rhino, on ne compte plus que 29 000 rhinocéros dans le monde, contre 70 000 il y a 50 ans. Menacée d’extinction, l’espèce pourrait disparaitre dans moins de 10 ans. C’est pourquoi Sigfox Foundation, qui utilise les capteurs connectés pour sauver et protéger des vies, dédie son nouveau projet à l’observation et à la protection de l’espèce. Grâce à un système de suivi à distance sécurisé et connecté au réseau Sigfox, les équipes d’une réserve africaine suivent désormais les déplacements de 10 rhinocéros noirs et blancs dans leur environnement naturel.

« Now Rhinos Speak »

La première phase de l’expérimentation, baptisée « Now Rhinos Speak », s’est déroulée de juillet 2016 à février 2017, dans une réserve naturelle du sud de l’Afrique, abritant 450 rhinocéros sauvages.

Les opérations, menées conjointement par Sigfox Foundation et Lowveld Rhino Trust, ont tout d'abord consisté à déployer l'infrastructure du réseau Sigfox dans la réserve. Trois antennes et stations de base Sigfox, installées en quatre jours seulement, ont permis d’apporter une couverture du réseau LPWA (Low Power Wide Area) sur l’ensemble de la zone protégée. Christophe Fourtet, co-fondateur et directeur scientifique de Sigfox, s’est personnellement impliqué dans les opérations sur le terrain, aidés de 4 techniciens bénévoles.

En étroite collaboration avec les vétérinaires et experts de Lowveld Rhino Trust, Sigfox Foundation a également prototypé un tracker GPS. Implanté dans la corne du rhinocéros, celui-ci transmet 3 positions GPS par jour via le réseau Sigfox, sur une plate-forme en ligne sécurisée également développée par les équipes de Sigfox Foundation. La connectivité satellite a été fournie gracieusement par EUTELSAT. L’autonomie du capteur est estimée entre 1 et 3 ans, et son coût est évalué aujourd’hui à 30 dollars.

« Now Rhinos Speak », prochaine étape

Les prochaines opérations ont été planifiées pour équiper un plus grand nombre de rhinocéros de la réserve, avec de nouveaux capteurs longue durée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour