1. Accueil
  2. News business
  3. Actualités startups
  4. Archive Valley : le Netflix des archives audiovisuelles

Archive Valley : le Netflix des archives audiovisuelles

Archive Valley : le Netflix des archives audiovisuelles
Introduction
Archive Valley ouvre la première plateforme internationale dédiée aux créateurs de contenus pour accéder en un seul clic à l’offre mondiale des vidéos d’archive : un marché en croissance exponentielle. [communiqué]

Que ce soit sur CNN, TF1, la BBC, la RAI ou CCTV, les documentaires et reportages audiovisuels sont généralement conçus avec plus de 50% d’images d’archives provenant de multiples fournisseurs dans le monde. Ces fournisseurs, souvent producteurs, sont les chaînes de TV, les sociétés de production audiovisuelle, les fonds institutionnels ou des boutiques archives. Par facilité, ce marché reste trop souvent national. Archive Valley lance la première plateforme mondiale permettant un accès aux vidéos des quatre coins du monde pour briser les frontières, valoriser des sources locales rares et diversifiées.

Alors que la production audiovisuelle croît de façon exponentielle dans le monde, la demande d’archives audiovisuelles qui est liée croît au même rythme. 30 à 40 % des images diffusées en TV sont des images achetées. Identifier et obtenir légalement des images dans des fonds de plus en plus nombreux et éclatés est par nature un véritable casse-tête devant l’absence de nomenclature, la diversité des langues, la complexité des règlementations…

Imaginez des reportages et documentaires sur la guerre d’Irak, Lady Diana ou encore Steve Job nourris de sources d’archives locales et inédites : de quoi rafraichir notre regard porté sur chaque évènement qui marque notre temps !

Melanie Rozencwajg et Jhava Chikli, co-fondatrices d’Archive Valley, ont développé la première plateforme internationale qui met en relation les chercheurs et détenteurs d’archives provenant de sources à la fois ultra locales et internationales pour réinventer la manière de créer des contenus frais, percutants et inédits.

Les supermarchés d’images que sont les grandes banques d’archives comme Corbis, Getty Images, Shutterstock… fournissent des images consensuelles et onéreuses. Pour proposer des images inédites, Archive Valley s’adresse directement aux détenteurs d’archives audiovisuelles et tisse un réseau international de près de 10 000 fonds locaux méconnus et encore inexploités. Ainsi, Archive Valley a permis la mise en relation de détenteurs et chercheurs qui n’avaient jusqu’alors pas l’habitude de collaborer : des productions américaines avec des fonds Cubains, des productions Norvégiennes et des sources Iraquiennes, ou encore des productions Anglaises avec des archives provenant du Pakistan…

Les archives n’ont plus aucune frontière. Un clip d’archive vaut entre 500 et 3000 US$. C’est une nouvelle source de revenu pour les producteurs de contenus audiovisuelles fabricants d’archives. Les occidentaux l’ont bien compris en créant de véritables entités en charge de gérer leurs fonds. Avec Archive Valley, les images, qu’elles proviennent de Ouagadougou, du Pendjab ou de Barbezieux prennent une nouvelle valeur.

Pour Mélanie Rozencwaig, cofondatrice d’Archive Valley : « L’archive audiovisuelle est le nouveau pétrole de la créativité. Qu’elle provienne de Phnom-Penh, Bucarest, New-York, Lusaka ou Angoulême, chaque image remise à la disposition des créateurs du monde est un peu comme une couleur ajoutée à la palette du peintre, elle favorise la créativité. Avec Archive Valley, nous avons souhaité créer un cercle vertueux qui profite à tous en favorisant créativité, diversité et source de richesse ».

Comment ça marche ?

Archive Valley met en relation des chasseurs d’archives et des vendeurs d’archives via une plateforme innovante. Les vendeurs d’archives sont soigneusement sourcés par Archive Valley qui s’assure de la qualité de leurs fonds, de leur spécialisation, de leur domaine de compétences. Les algorithmes développés par Archive Valley vont alors envoyer les requêtes aux vendeurs les plus pertinents.

Grâce à une indexation appropriée et un algorithme puissant, les requêtes sont envoyées aux vendeurs les plus pertinents. Les vendeurs d’archives peuvent ainsi librement choisir de répondre à la requête s’ils disposent du matériel recherché.

Pour simplifier la recherche du chasseur, la plateforme propose l’utilisation des filtres tels que budget, timing ou encore qualité de service…

Déjà plus de 400 utilisateurs professionnels collaborant avec des productions de cinéma et de télévision et basés dans plus de 40 pays ont rallié la plateforme.

Ajouter votre commentaire