bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
porte du secret de laurence

BETC crée un escape game et un jeu vidéo pour lutter contre l'alcoolisme

L'ADN
Le 12 févr. 2018

L’agence BETC, associée une nouvelle fois à Addict Aide, a imaginé et mis en place un escape game et un jeu vidéo sous forme de point’n’clic pour sensibiliser aux ravages de l’alcoolisme.

Nous sommes en 2009, au 14 rue du Maine Paris 14ème, dans l’appartement d’une certaine Laurence. Notre protagoniste principale s’est absentée. Équipés d’appareils photos instantanés flambants neufs, nous sommes invités à passer son appartement au peigne fin et à photographier les indices les plus pertinents afin de percer le secret de Laurence. Traces de lutte, tache rouge suspecte sur le tapis, brosse à dents ensanglantée, grains de café dans le sac à main... Que s’est-il passé ici ?

 

Le secret de Laurence
Sens de l’observation et perspicacité sont mis à l’honneur dans cet Escape Game d'un nouveau genre, hébergé par l’Escape Lab en partenariat avec la marque Lomography, et adapté sous forme de jeu vidéo.

En moins d’un mois, près de 7000 joueurs ont visité – physiquement ou virtuellement – l’appartement de Laurence. Mais aucun d’entre eux n’a réussi à percer son véritable secret.

Non, Laurence n’est ni une meurtrière, ni un agent du KGB, ni un vampire. Parce que Laurence n’est pas un personnage de fiction. La vérité est tout autre et encore plus glaçante. En 2009, Laurence Cottet est une femme aisée, qui mène une brillante carrière dans un grand groupe.

Mais Laurence est alcoolique.

Et tous les signes présents dans son ancien appartement le démontrent. Les traces de lutte ? Les conséquences d’un laisser-aller global : meubles cassés non remplacés, tache de vin sur le tapis jamais nettoyé... La brosse à dents ? Un témoin de la dégradation physique due à une consommation d’alcool à haute dose : les gencives qui saignent sont un des premiers symptômes d’une atteinte grave du foie. Les grains de café ? Croqués à pleines dents, ils se révèlent une excellente tactique pour dissimuler une haleine chargée.

En 2016, l’opération « Louise Delage : like my addiction » avait fait connaître la plateforme addictaide.fr, un portail Internet créé par le Fonds Actions Addictions, qui centralise tous les moyens de se faire aider sur les addictions. Une nouvelle fois, AddictAide, son agence BETC et le studio de production FrancineFramboise s’attaquent au tabou de l’alcoolisme au féminin, en démontrant via une expérience immersive et inédite qu’il est facile de passer à côté de l’addiction d’un proche.

Contrairement à Louise, créée de toutes pièces pour mettre en lumière un alcoolisme mondain si photogénique, Laurence est tout ce qu’il y a de plus réelle. Elle nous fait cette fois découvrir l’envers du décor : la réalité de son quotidien de femme alcoolique chronique, matérialisée dans son ancien appartement, minutieusement reconstitué grâce à ses nombreux témoignages et au prêt de son mobilier et de ses vêtements d’époque.

Aujourd’hui, Laurence s’en est sortie et, aux côtés des concepteurs d’Addict-Aide.fr, elle livre à tous un formidable message d’espoir : l’alcoolisme n’est ni un vice, ni une fatalité, c’est une pathologie qui se soigne, pour peu que l’on accepte de se faire aider.

screenshot du jeu laurence
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour