bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_31590_vignette_alaune

1er film de marque Brioche Pasquier signé Les Gros Mots

Le 3 mai 2016

Les Gros Mots offrent à Brioche Pasquier son 1er film de marque pour ses 40 ans.

Nouveau site internet, nouvelle signature, nouveau film publicitaire, Brioche Pasquier lève le voile sur son histoire de marque avec l’agence Les Gros Mots. Une histoire à suivre à partir sur le web, en TV, et bientôt au cinéma.

 

Il était une fois il y a 40 ans, une petite boulangerie familiale, dans un petit village de l’ouest de la France…

Si Brioche Pasquier devait avoir un prénom, ce serait Gabriel, le créateur de ce qui n’était alors qu’une boulangerie de plus, aux Cerqueux, petit village perdu à la frontière du Maine et Loire et de la Vendée.

Il était donc logique que le premier film de la marque commence par son portrait… un portrait en noir et blanc qui dit, sous la forme d’un bel hommage, à quel point Brioche Pasquier est une entreprise différente, attachée à ses racines, qui, selon les propres mots de Pascal Pasquier, le fils de Gabriel et actuel Président de l’entreprise, porte haut la devise « on sait d’autant mieux où l’on va si l’on n’oublie jamais d’où l’on vient ».

Mais, détail d’importance, si le portrait est bien une photo des années 60, le coup d’oeil au passé s’arrête là puisque le film utilise une technique peu utilisée en publicité : la projection sur un camion (en marche) par incrustation.

 

Il était une fois un film inclassable.

Avec ce voyage dans le temps (de l’origine à aujourd’hui) et dans l’espace (des camions qui sillonnent les routes d’une France bien contemporaine), Les Gros Mots ont choisi de casser les codes du food et des produits de grande consommation, pour laisser la poésie du petit matin l’emporter sur la promotion du produit.

Un souhait assumé jusqu’au bout par une agence pas comme les autres pour une entreprise pas comme les autres, et ce jusqu’au format long du film, 45 s, 36 s.

Aussi international que suédois, Filip Tellander (Quad Productions), spécialiste des films automobiles (Mercedes, Peugeot, Mazda, Audi, Jeep), mais aussi de food (Lantmannen, Mc Donald), était le réalisateur parfait pour un tel projet.

La musique, reprise du titre "Wonderful life" par la chanteuse britannique Katie Melua, participe hautement à la poésie que dégage le film, à cette ambiance de douceur des petits matins calmes, teintée d’un optimisme non feint « It’s a wonderful life » de celui qui accueille forcément avec bonne humeur et envie la nouvelle journée qui s’annonce.

 

Il était une fois, un nouveau site internet www.pasquier.fr

Le site internet de la marque a lui aussi été entièrement repensé autour de la nouvelle signature de la marque « Notre histoire est aussi la vôtre », chaque produit, chaque actualité de la marque étant présentée sous la forme d’une histoire, avec une ouverture systématique vers les réseaux sociaux, autre grand symbole du coming-out digital de la marque bleue et jaune.

 

Il était une fois des enfants de boulanger pleins d’idées.

C’était à une époque où les hypermarchés sortaient à peine de terre, l’époque où pour acheter une brioche, on n’avait d’autre choix que d’aller dans une boulangerie traditionnelle (plus chère). C’était donc il y a 40 ans. Les fils du boulanger, Gabriel donc, eurent l’idée d’essayer de vendre cette brioche en dehors de la petite boulangerie des Cerqueux. Village par village, ville par ville, pays par pays, ils venaient de créer le futur leader de la brioche industrielle en France.

Une fois le succès de la brioche avéré, ils ne s’arrêtèrent pas là : pains au lait, pains au chocolat, biscottes, et même macarons sortent aujourd’hui des 14 usines françaises de Brioche Pasquier.

C’est cette histoire que le film évoque, tout en poésie, reprenant l’image universelle de la tournée du boulanger du matin, mais en l’adaptant à l’échelle de Brioche Pasquier, où la fourgonnette est remplacée par un camion qui projette cette histoire comme le film de la vie d’une marque, par séquences successives : la pâte battue dans le pétrin, le tressage à la main toujours en vogue aujourd’hui chez Brioche Pasquier (oui, oui, à la main !), la pâte qui gonfle et dore pour devenir une appétissante brioche, puis une évocation de la gamme étendue des produits Brioche Pasquier : pains au chocolat, macarons, grillettines…

La signature « Notre histoire est aussi la vôtre » reflète à quel point Brioche Pasquier a su évoluer en même temps que les Français, de la petite boulangerie à l’hypermarché, des croissants du dimanche matin aux croissants de tous les matins, d’une vie rurale à une vie toujours plus citadine. Si les Français ont vu leur petit-déjeuner changer en 40 ans (la viennoiserie remplaçant le pain), Brioche Pasquier n’y est pas pour rien.

 

Il était une fois une belle histoire entre une marque et son agence.

Après avoir refondé toute la communication de Pitch autour de Teddy Riner et de la signature « Etre un enfant, c’est du sport », l’agence indépendante Les Gros Mots a eu la charge de repositionner la marque Brioche Pasquier… et de la projeter, via son ADN de marque familiale, dans un futur prometteur, autant à l’international qu’en termes d’innovations produits à venir. Les plus belles histoires étant celles qui restent à écrire, Brioche Pasquier annonce plein de nouveautés pour les semaines à venir, notamment avec une activation événementielle autour de l’Equipe de France de football à l’occasion de l’Euro de foot, mais aussi pour la rentrée avec une nouvelle surprise de taille signée Teddy Riner.. A suivre....

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour