1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Slash et Betty White pour le vivarium de L.A.

Slash et Betty White pour le vivarium de L.A.

Slash et Betty White pour le vivarium de L.A.
Introduction
Quand deux espèces aussi insolites que Slash et Betty White se retrouvent face à d’autres espèces tout aussi rares, les plus intrigués ne sont pas ceux qu’on croit. Un duo invraisemblable formé par le zoo de Los Angeles.

Quand l’icône du rock et l’actrice de 90 ans se donnent rendez-vous, ce n’est certainement pas pour donner un bœuf dans un salon de thé, mais pour aller visiter le Zoo de Los Angeles  et plus particulièrement le nouveau vivarium The Lair (Living Amphibians, Invertebrates, and Reptiles) qui ouvrira ses portes le 8 mars prochain.

 

Réflexions et questions fusent sur les reptiles et les amphibiens exposés mais ceux-ci ne sont pas en reste. Si l’ancien Guitariste des Gun’s et l’actrice se questionnent sur leur mode de vie, leur beauté, leurs cris étranges, ceux-ci trouvent leurs observateurs bizarres. Ils se demandent où peux bien vivre Slash, s’il porte toujours ce chapeau horrible…

 

Clou de cette campagne signée Allen & Gerritsen (A&G): lorsque Slash et Bettie White s’interroge sur le moyen de différencier un crapeaud d’une grenouille, les batraciens se demandent eux qui est l’homme, qui est la femme. A se demander au final qui observe réellement l’autre?

 

Un duo impayable qui partage une chose commune, leur engagement pour la protection des animaux. Bettie White est membre de l’association Los Angeles Zoo et Slash est, quant à lui, un grand amoureux des serpents. Jusqu’en 2002, il en possédait jusqu’à 180 chez lui. C’est pour cette raison qu’il appella son studio d’enregistrement Snakepit; car le groupe devait traverser les vivariums avant d’arriver au studio. A la naissance de son premier enfant, il se débarassa de ses serpent et en fit don au Zoo de Los Angeles. Il y retourne régulièrement pour leur rendre visite et reste très engagé pour la cause animale. 

 

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire