1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Sans père, ni mentor

Sans père, ni mentor

Sans père, ni mentor
Introduction
Même si Clint Eastwood joue très bien le mentor Gran Torino, dans la vraie vie, les choses sont nettement moins funky. The Mentor Act semble pourtant être une solution à la criminalité des jeunes hommes.

Esquire, le magazine haut de gamme de lifestyle masculin s’est penché sur la question de la délinquance et de la criminalité aux Etats-Unis et en a tiré des conclusions déconcertantes. 90% des détenus aux USA sont des hommes et le manque de mentors et de figures paternelles positives en serait l’une des causes principales. Sans modèles à suivre, les jeunes hommes seraient davantage sujets à quitter l’école, à sombrer dans l’alcool ou les drogues et à user de violence.

Pour tenter de résoudre le problème, Esquire s’est engagé et a lancé un appel aux mentors à travers son site dédié, The Mentoring Project. Hommes politiques, sportifs de haut niveau, pères de famille, stars, chanteurs, tous sont appelés à partager leurs expériences et à dévoiler qui a été le mentor qui leur a permis de devenir les hommes qu’ils sont désormais. Le site regroupe déjà les témoignages de Chuck Norris, Samuel L.Jackson, Lenny Kravitz, James Franco, Quincy Jones, Tony Hawk, Matthew Weiner (Sopranos) ou le gourveneur du Texas Greg Abbott… Il permet également de trouver aux alentours une organisation où être mentor.

Mais le projet va plus loin. Esquire a surtout crée avec l’agence de publicité Barton F.Graf 9000, The Mentor Act, une initiative préventive et judiciaire hors du commun. Cette loi permettrait de récompenser tout homme participant au programme The Mentoring Project en le déchargeant en retour de son rôle citoyen de juré d’assises. Soit un échange de bon procédés civils : ainsi, au lieu d’être juré d’assises lors d’un procès face à un criminel, comme la loi le stipule en cas de tirage au sort, il a la possibilité d’agir en prévention et de participer à la bonne évolution d’un jeune homme en devenir. Prévenir plutôt que punir, telle est la morale de cette initiative. Un site internet dédié permet d’envoyer ce projet aux représentants politiques de sa région.

Et pour appuyer l’idée que criminalité et absence de mentorat sont liés, Barton F.Graf 9000 et le réalisateur Michael Bonfiglio de Radical Media, ont dévoilé un documentaire dans lequel détenus et prisonniers témoignent de leurs histoires : absence de parents, gangs, délinquances… tout y est. Même et surtout les regrets.

Pour le moment, Esquire médiatise son projet le plus possible et espère vivement que grâce aux soutiens de citoyens et d’hommes politiques, la loi puisse être adoptée et mise en application 90 jours après sa promulgation.

Au nom de mentor, Amen.

 

Ajouter votre commentaire