actu_21655_vignette

Red Bull filme ceux qui ont des ailes

Le 15 mai 2014

Le dernier docu-série de Red Bull propose une plongée dans le monde du "freerunning". Sensations fortes, vertiges et figures libres dans des paysages vibrants. Fascinant !

Le freerunning est une discipline jeune et méconnue, créée dans les années 1990 en France. Ce sport, que ses adeptes considèrent comme un art, prend ses influences dans la gymnastique, la danse, la capoeira, la cascade. Il requiert une grande liberté de mouvements et une capacité d’adaptation et de création au coeur de l'environnement urbain. Un juste équilibre entre physique et mental pour appréhender le vide et ses dangers.

Red Bull Media House consacre aujourd’hui un format long à cette nouvelle discipline et à ses meilleurs ambassadeurs : Anan Anwar, une pop-star reconnue en Thaïland ; Jason Paul, champion du Monde de freerunning en Allemagne ; et Lucy Romberg, cascadeuse reconnue aux Etats-Unis. Baptisé Free My Way, ce docu-série a été réalisé par Wheesper Prod., société de production audiovisuelle française fondée par Matthieu Moity-Blanchard, en coproduction avec KOTAO Prod. (Guilhem Charreton).

Jason Paul, Lucy Romberg et Anan Anwar, héros de la série, ont parcouru les Etats-Unis et la Thaïlande pendant près de huit semaines et se sont lancés à la conquête des plus grandes forteresses : monuments urbains ou historiques. A chaque étape, ils démontre la rigueur et l'esprit aventurier nécessaires à la pratique du freerunning, alias le parkour.

Free My Way, composé de six épisodes de 24 minutes chacun, est diffusé sur Red Bull TV sur Xbox360, Apple TV, Kindle Fire. Prochainement sur l'appli RED Bull TV pour iPhone/Androïd, et sur redbull.tv. Les trois premiers épisodes, tournés à la Red Epic, sont déjà disponibles. Red Bull promet un final de taille avec une destination paradisiaque et considérée comme le graal des freerunners. Seul indice fourni pour le moment par Wheesper Prod.: il s’agit d’ «Une destination unique pour laquelle nous avons dû négocier durant de longs mois avec les autorités locales pour obtenir une autorisation de tournage exceptionnelle. Nous sommes la seule équipe de tournage de documentaire à avoir été autorisée à tourner sur place. ». A suivre de très près…

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour