bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_18054_vignette_alaune

Rebaptisons les catastrophes naturelles

Le 29 août 2013

L'association "350 action" pointe du doigt les politiques qui nient les problèmes liés au changement climatique. Il propose d’utiliser leur patronyme pour nommer les prochaines tempêtes et ouragans.

Depuis 1954, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) choisit des prénoms ordinaires pour nommer les catastrophes climatiques : Sandy, Katrina, Ivan... autant de noms de baptême lourds de sens, gravés à jamais dans notre inconscient collectif. Pour autant, l’association 350 action souhaite désormais changer ce système de nommage pour en accentuer la signification. 

Selon 350 action, si la science atteste aujourd’hui que le changement climatique crée des tempêtes de plus en plus fréquentes et de plus en plus dévastatrices et que ces évènements météorologiques extrêmes font désormais partie de la norme, il existe malgré tout quantité d’hommes et de femmes politiques qui nient le problème. Considérés par l’association comme des négationnistes, celle-ci souhaite leur rendre un hommage un peu particulier. C’est ainsi que les prochaines catastrophes climatiques pourraient s’intituler Marco Rubio, Michele Bachmann, Collin Peterson, John Boehner… des personnalités qui doutent de la validité des preuves scientifiques et d’une véritable corrélation entre l’activité humaine et les changements climatiques.

 

350 action invite les internautes à signer une pétition en faveur de son projet et, pour lui donner une aura médiatique, s’est associé à l’agence Barton F. Graf 9000. Ensemble, ils ont réalisé un montage diffusé sur le web. Si dans un premier temps la video explique ce que serait ce nouveau système de noms, par la suite il s’agit de news présentées à la manière de ce qui pourrait être diffusé si le projet était adopté.

 

Le résultat est étonnant et prend tout son sens. Il suffit d’imaginer Claire Chazal annoncer une catastrophe de la sorte pour en comprendre toute l’ironie : “Claude Allègre vient de frapper la côte est des Etats-Unis, provoquant la plus grave catastrophe naturelle de l’histoire du pays. Claude Allègre a déjà causé la mort de milliers de personnes, d’animaux et la destruction de 200 000 maisons… Claude Allègre pourrait s’avérer la pire catastrophe de ce siècle".

"C'est un nouveau jour, mais certaines rengaines restent les mêmes. Le congrès a l'habitude d'avoir des négationnistes à l'addiction du tabac, mais maintenant il y a beaucoup trop de négationnistes au changements climatiques", déclare Jason Kowlaski, directeur de 350 action.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour