bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_21656_vignette_alaune

Quels gestes consolent vraiment ?

Le 15 mai 2014

Pour la fête des mères, l’organisation internationale War Child propose une plateforme numérique permettant aux internautes de nourrir, bercer et cajoler les orphelins en zone de guerre. Un peu d'absurdité pour rappeler ce qui peut être efficace.

Puisque les associations ne savent plus comment inciter les gens à faire un don, War Child a décidé de jouer sur l’absurde : l’organisation internationale, dédiée à l’aide des enfants victimes de la guerre, a créé la plateforme Surrogaid qui permet, en un clic, de concocter un plat, bercer un enfant et, grâce à un robot dédié, de le prendre dans ses bras pour le consoler. Des dons d’affections et de tendresses adressés aux jeunes générations qui vivent dans les pays en conflit et, qui, s’ils ont le don d’amuser les internautes, restent évidemment absurdes. « Vous ne pouvez pas leur donner une mère. Mais vous pouvez leur donner de l'argent. », conclut chacune des expériences.

 

Un triste rappel de la réalité relayé en TV, en radio, en affichage et sur le web. Jamais les nouvelles technologies ne pourront remplacer l’amour d’une mère ; le seul moyen de soutenir ces enfants et de participer à leur épanouissement, par l’éducation notamment, reste encore le don.

 

L’agence john st. a travaillé sur cette campagne en collaboration avec Jam3.

War Child "Surrogaid" from john st. on Vimeo.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour