1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Quand Bruxelles conseille de quitter Facebook

Quand Bruxelles conseille de quitter Facebook

Quand Bruxelles conseille de quitter Facebook
Introduction
Si comme l’activiste autrichien Maximilian Schrems vous ne voulez pas que vos données soient envoyées aux Etats-Unis (notamment par le biais des accès que s’octroie, par exemple et au hasard, la NSA), le conseil de l’avocat de la Commission européenne est sans appel : « Vous devriez songer à fermer votre compte Facebook ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Union Européenne et Facebook ne sont pas les meilleurs amis du monde. Principal accusé : le Safe Harbor, cet « ensemble de principes de protection des données personnelles, négociés entre les autorités américaines et la Commission européenne en 2001 ». Il autorise, entre autres, l’exportation des données des Européens vers les Etats-Unis si les entreprises américaines s’engagent à respecter un certain nombre de principes de protection. Mais depuis les révélations d’Edward Snowden, beaucoup jugent ce niveau de protection insuffisant, y compris la Commission européenne qui tente de renégocier les termes du Safe Harbor.

La semaine dernière, Bernhard Schima, avocat de la Commission européenne, a admis qu’en l’état actuel la législation « ne peut pas garantir une protection adéquate des données des citoyens européens ». La solution proposée pour protéger ses données est sans appel : « Vous devriez songer à fermer votre compte Facebook, si vous en avez un ». Réjouissant.

En ce qui concerne l’affaire Maximilian Schrems, le verdict sera rendu en juin. Pour le moment, l’Irlande juge que l’étudiant n’a pas souffert du transfert de ses données aux Etats-Unis…  

 


[INTERVIEW] Maximilian Schrems – European Data… par cnil

 

 

Source photo : Maria Elena

Ajouter votre commentaire