1. Accueil
  2. Nouveaux usages
  3. Signaux faibles
  4. Pornhub ouvre un centre d’éducation sexuelle

Pornhub ouvre un centre d’éducation sexuelle

Pornhub ouvre un centre d’éducation sexuelle
Introduction
Quand on a été éduqué par le porno, pas facile de comprendre que dans la vraie vie, les choses ne sont pas forcément les mêmes…  Pour y remédier, PornHub propose aux jeunes une sorte de soutien scolaire sur le sujet.

Selon les résultats d’une étude, menée en 2014 par l’IFOP en partenariat avec Tukif.com, la pornographie a réellement un impact sur les pratiques de ceux qui la regardent et notamment les plus jeunes. Un impact sur leur rapport au corps pour commencer. Exemple : la proportion de femmes épilées de « près » est de 22% chez l’ensemble des Françaises et de 56% chez les jeunes de moins de 25 ans. Les films X peuvent être aussi générateurs de complexes pour le jeune public masculin : plus d’un tiers (34%) des jeunes de moins de 25 ans admet avoir déjà été complexé sur la taille de leur pénis en regardant un film porno, soit une proportion beaucoup plus forte que dans le reste de la gent masculine.

De même, si la majorité des hommes (56%) et des femmes (63%) estime que la taille du pénis ne joue pas un rôle important dans le plaisir féminin, ce n’est pas le cas des garçons de moins de 25 ans qui, très majoritairement, (61%), pensent le contraire. Enfin près d’un Français sur deux (47%) ayant déjà visionné un film pour adulte a tenté de reproduire des positions ou des scènes vues dans des films pornographiques, soit une proportion en nette progression par rapport à 2009 (40%).

La forme de leurs rapports mais aussi de leurs organes sexuels semblant de plus en plus influencée par les codes et les scénographies de la pornographie

Cette tendance à reproduire les scénographies de la pornographie est aussi particulièrement forte chez les moins de 25 ans (60% ont déjà reproduit une position vue dans un film X), et ceci aussi bien chez les filles (53%) que chez les garçons (64%).

Par ailleurs, si le porno influence directement la vie sexuelle des Français, aujourd’hui, on le consomme partout : à la télévision, dans la publicité ou encore dans la presse non-spécialisée. Une tendance à la banalisation qui rétrécit de plus en plus le fossé entre le réel et le virtuel dans l’esprit des plus jeunes et qui fausse leur relation à l’autre. Non, pour un premier rapport, il n’est pas nécessaire de soumettre son partenaire… et non la golden shower n’est pas une pratique habituelle…

De nombreuses institutions se penchent sur le phénomène et la manière de mieux informer les visiteurs des sites pour adultes. Pourquoi cette inquiétude ? Pour Michela Marzano, philosophe et chercheuse au Centre national de recherches scientifiques (CNRS), différents facteurs peuvent être avancés : alors qu’il était difficile de se procurer une cassette pornographique, il est devenu aisé de télécharger des films X sur Internet. Ainsi, les jeunes peuvent en visionner de plus en plus tôt ; une escalade des pratiques, depuis 1995, la pornographie est bien plus violente avec, entre autres, des scènes de zoophilie et de sadomasochisme ; enfin, un envahissement des stéréotypes de la pornographie dans la société par tous les médias.

PornHub ne nie pas le phénomène même si le site assume le caractère extrême de ses contenus. Par conséquent, il vient d’annoncer l’ouverture d’un centre destiné à parfaire notre éducation sexuelle. Cette plate-forme baptisée  Sexual Wellness Center est animée par la thérapeute agréée et psychologue du Québec, Laurie Betito. Ce centre d’aide en ligne proposera chaque semaine l’avis d’un expert sur un sujet se rapportant au sexe, répondra à toutes les questions en ligne des visiteurs. L’onglet Get Healthy vous informe sur tout ce que vous devez savoir sur l’anatomie de votre partenaire ou la vôtre,  les MST et les IST, et les modes de reproduction. Le service vous conseille également sur la manière de construire et de maintenir une relation et présentera régulièrement les dernières technologies liées au sexe.

Pornhub Sexual Wellness Center

Une véritable webplace du sexe, en somme, avec un acteur expert en son domaine. Il fédère chaque année, 87,8 milliards de vues en moyenne sur son site. Il était temps que le site prenne sa part de responsabilité en commençant par l’éducation sexuelle de ses plus jeunes visiteurs.

Pour rappel, 76% des garçons de 18 à 24 ans ont déjà surfé sur un site porno (contre 42% des filles). 56% des divorces impliquent qu’au moins un des partenaires s’intéresse trop aux sites pornos, selon Tuxboard.

En Norvège, l’éducation sexuelle est sans tabou. En 2015, la télévision publique a diffusé une série de documentaires sur le sujet : aucun floutage, tout est montré, palpé. Pour expliquer aux adolescents comment mettre un préservatif, pas besoin de banane, on prend un vrai modèle. Une série de tutos baptisés Pubertet et présentés par le docteur Line Jansrud : elle s’adresse aux jeunes dès l’âge de 8 ans.

Chaque vidéo dure environ cinq minutes. Chacune débute par cet avertisssement : « Le programme Pubertet de Newton démarre maintenant. Il est normal pour certains parents de se sentir embarrassés. Vous avez été prévenus. »

Pubertet (2:8): Pupper // Puberty: Breasts NRK NRK

Ajouter votre commentaire