actu_22334_vignette

Mick Jagger brocarde les Monty Python

Le 2 juill. 2014

Mick Jagger vs Monty Python. Ou quand un vieux papy du rock assure la promo des piliers de l’humour britannique avec beaucoup de second degré. Etonnant et très drôle.

 

Les Monty Python s’apprêtent à remonter sur scène avec une dizaine de spectacle à l’O2 Arena de Londres. Et pour assurer leur promo, ils ont pu compter sur le soutien indéfectible, en ouverture de conférence de presse, d'un Mick Jagger un brin nostalgique et moqueur: dans un video qui le met en scène, avachi dans un canapé aux côtés de Charlie Watts, autre membre phare des Rolling Stones, il s’adresse à son assistant venu lui demander la playlist de leur concert pour le lendemain. Très vite la conversation dérive sur l’annonce des prochaines dates des Monthy Python.

Il juge la nouvelle étonnante : « En plus, je parie que c'est cher. Non mais, ce que je veux dire, c’est qui voudrait sérieusement les revoir à nouveau? C'était vraiment drôle dans les années 60. […] On dirait une bande de vieux ridés qui tentent de revivre leur jeunesse et de se faire un max de tune. […] Le meilleur est mort il y a déjà quelques années. Peut-être que dans les années 1970, ils étaient fantastiques, mais tout ça c’est du déjà vu ! En plus tout est sur ​​YouTube ».

Un discours second degré puisqu’il sied autant aux Monty Python qu’à son groupe. Mick Jagger pousse d’ailleurs un peu plus la comparaison lorsqu’il évoque la mort du meilleur d’entre eux : une allusion à Graham Chapman, mort en 1989 et ancien membre de la troupe comique, ainsi qu’à Brian Jones, fondateur et guitariste des Rolling Stones mort en 1969.

Il conclut en indiquant à son assistant la fameuse playlist de son prochain concert : une liste exhaustive des sempiternels tubes joués par le groupe en concert depuis les années 70. Let’s Spend The Night Together, Get Off My Cloud, Satisfaction et peut-être même Le perroquet mort, indique-t-il, en référence au plus célèbre sketch des Monty Python. Preuve que les destinées des grandes légendes se chevauchent et se ressemblent. Un bel hommage, inattendu, du seigneur du rock aux seigneurs du rire.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour