1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Les tendances du CES 2015

Les tendances du CES 2015

Les tendances du CES 2015
Introduction
De retour du Consumer Electronic Show de Las Vegas, Vincent Druguet, Directeur Marketing et Innovation de l’agence DigitasLBi propose un décryptage marketing & publicitaire de cette édition 2015.

CES LAS VEGAS 2015 : Là où la technologie dessine le marketing de demain.

 

Le CES, Consumer Electronic Show, n’est plus seulement le show de l’électronique, mais comme l’indiquait Brain Cooley, Editor-at-large CENT, en introduction du CES 2015, le show de la technologie. C’est aussi un mélange des genres qui va de la démonstration de force des poids lourds comme Samsung ou Sony dans la zone historique « East », à la foire aux technologie émergentes dans la zone « West », où la French Tech s’est fait largement remarquée, jusqu’à la zone dédiée au marketing, aux marques et aux agences. Ce n’est donc plus le salon du hardware mais devient également le salon des contenus et des stratégies publicitaires à mettre en place sur ces hardwares (par exemple, on trouve aussi bien les dernières montres connectées de LG, Garmin, mais également l’annonce d’une plateforme publicitaire de l’Apple Watch par Tapsense).

 

Le CES reste un jalon important, décryptant les tendances de l’année à venir, c’est aussi plus de 20.000 lancement de produits en 2015 et 140.000 visiteurs.

 

Existe-t-il alors un intérêt, lorsqu’on est une marque ou un marketeur, à venir au CES ? Nous pensons que oui et avons accompagné plus de 30 clients à l’échelle mondiale à cette édition 2015, car dans un contexte où les marques investissent dans des structures d’innovation (R&D, Labs, incubateurs de start-ups) et dans des processus de transformation digitale, le CES est intéressant à plusieurs égards :

– C’est une synthèse de l’existant et des tendances technologiques. Nul ne peut rester insensible à cette énergie créative ;

– On y rencontre des start-up, des grands acteurs du marché, on teste vraiment les technologies ;

– Tous ces nouveaux objets dessinent une nouvelle façon d’envisager le marketing de la relation client.

 

Le CES, reste avant tout un salon du hardware, oui mais le hardware, ce sont les devices d’aujourd’hui et de demain, et les devices ce sont des moyens de connections et d’interactions avec les consommateurs. C’est au CES que sont présentés les nouveaux terminaux, que les télévisions deviennent connectées et intelligentes, que la voiture connectée démontre qu’elle deviendra bientôt un nouveau point de contact consommateur. L’écosystème 4K, cette année, démontre qu’il ne s’agit pas d’un feu de paille, tous les constructeurs ont leurs téléviseurs 4K, Sony présente une action caméra 4K pour concurrencer GoPro, Amazon lance Amazon 4K, service de streaming dédié, Youtube propose également des contenus dédiés.

 

Le CES est aussi devenu la foire aux objets connectés, tendance déjà initiée en 2014, ces objets connectés, structurés autour du « Smart Home » ou de la santé et des « wearables », portés par des centaines de start-ups plus ou moins grosses. Malgré l’explosivité du secteur, la convergence se fait sentir, des alliances se créent, des écosystèmes open apparaissent (Zigbee avec ses 400 membres dont Philips, Thread group dont Whirlpool et Samsung, Open Interconnect, etc.). B.K. Yoon, co-président de Samsung, annonce que d’ici 2017 plus de 90% de leurs futurs produits seront connectés à internet et pourront communiquer avec d’autres marques.

Pour les marketeurs, l’idée est de comprendre que ce nouvel écosystème est une opportunité, d’une part pour créer une nouvelle relation avec les consommateurs, et d’autre part d’utiliser les données générées par ces objets afin de rendre cette relation plus ciblée et plus personnelle.

 

Cette année,

– Les montres étaient partout : La Vivoactive smartwatch de Garmin, la smart watch 3 de Sony, certains ont compris qu’elles devaient être fashion et design : Swarovski lance Shine, bracelet connecté habillé de cristal, LG et Audi lance une montre connectée qui ne ressemble pas à une montre connectée.

– La santé était connectée, pour optimiser le sommeil (Hug One, outil de monitoring de la santé de chaque membre de la famille) ou encore la santé (TempTraq, sticker permettant de suivre pendant 24h la température de votre enfant sur votre iPhone).

 

Les solutions de Virtual Reality, et d’Augmented Reality étaient également bien représentées, que ce soit à travers les démonstrations Oculus, Samsung Gear VR qui a dévoilé la plateforme Milk VR, proposant des contenus faits pour le casque, notamment avec des partenariats avec Red Bull, NBA, etc.. ou d’autres start-ups.

 

Etre au CES, c’est aussi démontrer le caractère innovant de sa marque. Les constructeurs automobiles l’ont bien compris et étaient particulièrement présents cette année, notamment autour de la voiture autonome. Audi a fait rouler son A7 près de 900km de Standford à Las Vegas avec sans conducteur avec des points à 110km/h sans l’aide d’un conducteur quand Ford révélait plus de 25 expérimentations.

 

Le CES reste l’endroit où la technologie reste magique, où les tendances se font, où les start-ups sont présentes. Ce n’est pas un salon des objets connectés ou celui des derniers gadgets digitaux, mais surtour le lieu où se pense un nouveau type de relation avec les consommateurs. Tous ces nouveaux objets, cette technologie dessine une nouvelle façon d’envisager le marketing de la relation client. Celle de l’ère digitale.

 

Vincent Druguet
Deputy General Manager – Chief marketing & innovation manager, DigitasLBi France

Ajouter votre commentaire