actu_21596_vignette

Les Happiness drones

Le 12 mai 2014

C'est au tour de Coca de livrer par drone ses canettes afin de créer toujours et encore des moments de "happiness". Cette fois la marque se préoccupe des travailleurs du bâtiment.

Coca-Cola tente-t'il de fluidifier les rapports humains? Cela se passait à Singapour, Coca a avec cette opération choisi de créer du lien entre les travailleurs du bâtiment composés pour un tiers de migrants vivant éloignés de leur famille et les habitants de la ville.

La marque a fait livrer par drone à 2500 travailleurs des canettes comportant les messages de remerciements des singapouriens sur leur lieu de travail: en haut des gratte-ciel et sur les ponts en construction. C'est avec une association locale Singapore Kindness Movement,  que la marque et Ogilvy & Mather Singapour ont pensé cette opération qui est inscrite dans la stratégie de la marque débutée en 2009 avec "Open Happiness" : offrir des moments de joies et insuffler la positive attitude.

Avec cette opération la marque explique vouloir mettre en avant cette profession indispensable et trop souvent dans l'ombre. Elle souhaite par ailleurs avec l'utilisation des drones utiliser une technologie moderne pour rapprocher les communautés et modifier leur perception car ils sont trop souvent aux armées, expliquait ainsi Eugene Cheong, le CCO de Ogilvy & Mather.

 La perception des drones semble déjà modifiée car de nombreuses industries en dehors des armées l'utilisent déjà. C'est le cas pour leur communication comme Fendi lors de son dernier défilé ou Amazon pour ses livraisons. La Fondation Internationale Anti-Braconnage utilise les drones pour lutter contre le braconnage des éléphants en Afrique expliquait The Guardian ici

Il y a un an, Coca-Cola avait tenté le rapprochement de deux nations en conflit: l'Inde et le Pakistan.La marque avait placé à New Delhi et à Lahore un distributeur muni d’une webcam et d’un écran tactile...

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour