bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_17854_vignette_alaune

Les dessous de Prism

Le 2 juill. 2013

Blush surfe sur les dessous de l’affaire Snowden, pour mettre en valeurs les siens. Les slogans sont empruntés et dentelés…

La marque allemande de lingerie Blush n'hésite pas à utiliser ses modèles les plus audacieux pour aguicher les consommateurs. Après un défilé provocateur en petite tenue à Paris et en Russie (en soutien aux Pussy Riot), Blush a décidé d’utiliser l’affaire Edward Snowden pour vendre ses petites culottes. Pour rappel, cet ancien informaticien de la CIA et de la NSA a récemment révélé les pratiques d'espionnage et de surveillance de ses employeurs. Il est aujourd’hui activement recherché par les Etats-Unis pour espionnage et multiplie les demandes d’asile. A ce jour, il espère que sa demande sera acceptée en Russie.

Blush s’en amuse et détourne la situation à des fins commerciales. On peut notamment lire, sur la page Facebook de la marque, ce post qui lui est adressé : « Au lieu de traîner à Moscou ou en Equateur, pourquoi tu ne viendrais pas rougir à Berlin ? Nous t’offrons le meilleur asile que tu peux avoir. Nous avons un lit et du champagne. Et nous traitons vraiment les intimes avec le plus grand soin ». Et deux visuels également postés sur la page sont signés : « Cher Edward Snowden, il y a encore beaucoup à dévoiler. » « Cher NSA, en toute intimité, ne les espionnez pas, achetez-les ».

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour