actu_22274_vignette

Les coups du foot

Le 26 juin 2014

Le foot provoque son lot d’émotions, bonnes et mauvaises. L’Université de Lancaster souligne la relation entre les performances de l'équipe d'Angleterre et les violences conjugales. Un constat redoutable.

L’Université de Lancaster vient en effet de révéler ces chiffres effrayants : en se basant sur les matchs de défaites de l’équipe britannique pendant les Coupe du Monde de football 2002 – 2006 – 2010, l’étude révèle que les violences domestiques ont augmenté de 38%. Plus étonnant encore, même lorsqu’un match avait été remporté par l’Angleterre celles-ci augmentaient de 26%.

Au vu de ses chiffres, il paraît probable que certaines britanniques se réjouissent de la défaite de leur équipe contre l’Italie le 15 juin dernier. A noter que ce soir là, ont été dénombrés par la police 21 accidents de ce genre dans le seul Comté du Kent.

Une augmentation de la violence motivée, dans une certaine mesure par la forte consommation d’alcool ; pour autant l’association Tender, qui se bat pour des relations basées sur l’équité et le respect mutuel, tient à rappeler qu’aucune excuse ne peut justifier un telle violence, pas même la Coupe du Monde.

Elle dévoile sur son site une vidéo qui met en scène une femme face à un match : son visage se décompose soudainement, l’on comprend alors rapidement que l’équipe qu’elle soutient vient de perdre et que les conséquences seront terribles. Des images simples mais à forte résonance, appuyées sur les chiffres fournis par l’étude de l’Université de Lancaster.

Une video à partager sans modération via le hashtag  #StandUpWorldCup.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour