actu_21334_vignette

L'amour n'aime plus la cigarette

Le 17 avr. 2014

Pour inciter les jeunes à arrêter de fumer, ASH a investi Tinder avec deux profils identiques, à ce détail que l’un des deux est fumeur. L’expérience parle d'elle-même.

Tinder c’est l’application qui cartonne auprès des jeunes. Ce site de rencontres sur mobile plait beaucoup par sa grande simplicité d’utilisation et sa rapidité d’exécution : en un glissement de doigt, on peut faire défiler les profils, en un touché, on peut envoyer un ‘match’ et peut être obtenir un rendez-vous. Simple, efficace, Tinder est devenu LE lieu de rencontres des jeunes adultes ; pour autant leur consommation de tabac n’a pas diminué. ASH (Action on Smoking & Health) a donc décidé d’infiltrer le réseau pour alerter les utilisateurs américains sur les dangers du tabac, avec une approche plus subtile : leur démontrer que fumer n’a absolument rien d’attractif.

 

L’ASH a enregistré deux fois la même fiche d’une jeune femme : les photos de sa galerie sont les mêmes, si ce n’est que sur l’une des séries, celle-ci fume. Sur Tinder, les utilisateurs font défiler les photos avec une grande rapidité : pour autant, il semblerait qu’il y ait certains détails qui n’échappent pas à l’œil. La cigarette, par exemple. L’expérience menée par ASH a ainsi démontré que le profil de la jeune femme non-fumeuse a été ‘matché’ deux fois plus que l’autre. Preuve que le clope au bec, pour beaucoup, n'a plus rien de sexy.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour