bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_21128_vignette

La palpation moins pire que l'épilation

Le 7 avr. 2014

Une vingtaine d’hommes s'est essayée à la pose de cire chaude sur les parties intimes. Une manière terriblement caustique de dédramatiser les examens médicaux...

Les campagnes de sensibilisation autour du cancer de la prostate et des testicules ne cessent de nous surprendre ces derniers temps. Dernière en date, celle de Cock in a Sock qui invite les internautes à poster sur les réseaux sociaux leurs selfies, nus, le pénis dans une chaussette.

C’est aujourd’hui au tour de Testicular Cancer Canada de faire ses preuves en termes de sensibilisation. Et c’est sur le terrain de l’humour, avec un soupçon de souffrance non-négligeable, que l’organisme a décidé de poser ses jalons publicitaires pour inciter les hommes à pratiquer un examen. Le mâle, que l’on sait depuis toujours très courageux, est néanmoins réputé pour sa moindre tolérance à la douleur. La moindre piqûre de moustique, le moindre bobo, peuvent le terrasser… alors imaginez une épilation à la cire des bijoux de famille… Une image forte qui, si elle était ancrée définitivement dans l’inconscient collectif masculin, permettrait de relativiser, voire de banaliser, l’examen de routine des testicules.

Crush, en collaboration avec BBDO Toronto, a décidé de tenter l’expérience : le studio a filmé en slow motion, vingt hommes se faisant ‘waxer’ les testicules. Filmés en gros plan, sur un fond blanc, ces ‘cobayes’ ne peuvent rien cacher de leur appréhension et de leur souffrance à travers des expressions faciales à mourir de rire.

Une séance drôle et particulièrement jubilatoire pour les femmes qui pratiquent régulièrement l’épilation. En sus, il est à parier, qu’après une telle séance, une palpation médicale ou même un toucher rectal (en vue d’un cancer de la prostate) paraîtra bien anodin à ces messieurs. On vous laisse apprécier.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour