1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. La café de la mort

La café de la mort

La café de la mort
Introduction
Dans la crypte d’une église de Londres, un restaurant éphémère a proposé un menu composé de plats possiblement mortels. Une initiative pour inviter à rédiger son testament et y faire des dons aux organismes de bienfaisance.

Ce restaurant, baptisé le Café de la mort, a ouvert ses portes à soixante convives pour deux nuits dans la crypte d’une église de Londres. Cinq repas aux aliments potentiellement mortels leur ont été servis : du fugu, un poisson connu pour contenir de la tétrodotoxine, mal préparé il peut tuer et il n’existe aucun antidote ; du bhut jolokia, un des piments les plus forts du monde originaire du Nord-Est de l’Inde ; deux plats à base de cyanure d’hydrogène ; et un trio de toxine, à savoir de l’aflatoxine, de la théobromine et de la myristicine, contenus dans l’arachide, le cacao et la noix parsemés sur les desserts.

Une mise en scène destinée à encourager l’opinion publique à faire un don dans son testament pour un organisme de bienfaisance. Remember A Charity espère que ceux qui ont participé à l’expérience du “Café de la mort” se souviendront de l’imprévisibilité de la vie et de l’importance de prendre soin de ses amis et de sa famille et des causes qui leur sont chères.

Tandis que les trois quarts des Britanniques donnent régulièrement à une œuvre de charité, seulement 7% pense au don par testament. Pourtant de nombreux organismes de bienfaisance ne pourraient exister sans ce revenu.

 

 

 

Ajouter votre commentaire