actu_17933_vignette_alaune

Jay-Z, les pirates s'en mêlent

Le 8 juill. 2013

Samsung fait un flop. La marque censée offrir à ses clients le dernier album de Jay-Z s’est vue devancer par les pirates du web et son application s’est révélée un fiasco. Bad buzz...

Il y a quelques semaines, Jay-Z annonçait la sortie de son douzième et nouvel album "Magna Carta Holy Grail". Un lancement dont la communication avait été confiée à Samsung, via une application dédiée. Le partenariat avait été révélé via un spot publicitaire, financé par le géant sud-coréen, qui mettait en scène Jay-Z. Il y déclarait : « Nous voulons écrire de nouvelles règles » et annonçait en exclusivité qu’un million d’exemplaires (achetés par Samsung) serait offert aux d'utilisateurs équipés d'un téléphone Samsung Galaxy S3, S4 ou Note, le 4 juillet, soit quatre jours avant le lancement officiel. Une collaboration qui aurait coûté à la firme entre 5 et 20 millions de dollars.

 

Un lancement de taille pour Samsung qui s’offrait ici un buzz de choix, avec un poids lourd de la scène musicale. Pourtant l’initiative s’est révélée être un fiasco : si l’en on croit les posts sur les réseaux sociaux, l’application aurait méchamment planté le jour J et peu d’utilisateurs auraient pu télécharger l’album sans devoir fournir un maximum d’informations d’ordre privé. Un procédé jugé intrusif et étonnant quand on sait que Jay Z, depuis que ses données personnelles avaient été piratées par un hacker en début d'année, est un fervent défenseur de la confidentialité des données sur la toile. Et comme si cela ne suffisait pas, le même jour, de nombreux sites internet et blogs musicaux proposaient l’album en écoute et en téléchargement gratuit. Donc pas besoin de posséder un Samsung pour faire partie des privilégiés…un simple clic sur la toile suffisait.

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour