1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Greenpeace détoxe nos garde-robes

Greenpeace détoxe nos garde-robes

Greenpeace détoxe nos garde-robes
Introduction
Les substances chimiques toxiques sont passées de mode. Victoria’s Secret et Benetton viennent de rejoindre le mouvement "Detox" porté par Greenpeace. Les deux marques s'engagent à nous habiller propre ! Restent Calvin Klein, GAP ou G Star à faire plier…

Deux nouveaux groupes viennent de rejoindre le mouvement Detox : l’italien Benetton et l’américain Limited Brands (Victoria’s Secret). Ces deux nouveaux venus portent à 14 le nombre de groupes textiles qui, depuis le lancement de la campagne Detox, se sont engagés à éliminer les substances chimiques dangereuses de leur production.

Fin 2012, Greenpeace avait révélé la présence de plusieurs produits chimiques dangereux sur des articles fabriqués par Benetton en Inde ou en Chine, vendus en France ou en Italie… une certaine idée du multiculturalisme. Aujourd’hui, la marque s’engage à éliminer tout rejet de substances chimiques dangereuses d’un bout à l’autre de sa chaîne de fabrication et dans tous ses produits d’ici à 2020
 
Même résolution pour le groupe Limited Brand, propriétaire de Victoria’s Secret. La marque de lingerie féminine range ses dessous toxiques au placard et rejoint la campagne Detox, avec notamment des engagements dès 2013 concernant certains produits chimiques particulièrement dangereux, comme les phtalates. Un engagement qui vient à point nommé alors que la rumeur ne cesse d’enfler sur le probable départ de Miranda Kerr. Les relations entre le mannequin australien et la marque de lingerie Victoria’s Secret seraient en effet tendues, voire devenues toxiques. La belle connue pour ses positions en faveur de l’environnement aurait eu visiblement l’envie de raccrocher ses ailes, après la publication du rapport Detox, qui épinglait Victoria’s Secret notamment.

Un engagement qui fait suite à celui d’Uniqlo en début d’année. La marque japonaise a, en effet, rendu public son engagement d’éliminer de sa chaîne d’approvisionnement tout rejet de substances chimiques dangereuses d’ici 2020. Une annonce faite seulement un mois après que Zara, Mango, Esprit et Levi’s aient pris un engagement similaire, sous la pression des militants et des consommateurs du monde entier.

 

 

Ajouter votre commentaire