1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Donne-moi ta photo, je te dirai qui tu es !

Donne-moi ta photo, je te dirai qui tu es !

Donne-moi ta photo, je te dirai qui tu es !
Introduction
Un pas de plus dans l’ère Big Brother avec ‘NameTag’ : un logiciel de reconnaissance faciale qui permet de reconnaître un individu et de retrouver ses données numériques. Flippant !

NameTag est d’ores et déjà annoncé comme l’ennemi juré des défenseurs de la vie privée sur internet. Cette l’application de reconnaissance faciale en temps réel permettra en effet de capturer l’image d’un parfait inconnu et d’accéder à ses données sur les réseaux sociaux. Son fonctionnement est extrêmement simple : il suffit de prendre en photo un anonyme et la capture sera dès lors envoyée à un serveur. Le portrait est ensuite soumis à un processus comparatif apposé à des millions de données hébergées sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram…) et les sites de rencontres. NameTag permet ainsi à l’usager de récupérer des informations précises sur sa « cible », comme le nom, le profil ou des photos supplémentaires.

Un procédé effrayant puisqu’il permettra d’obtenir des informations sur n’importe quelle personne croisée dans un lieu public. Pour autant son créateur Kevin Alan Tussy, visiblement très méfiant envers la nature humaine, croit dur comme fer à ses bienfaits : «Je crois que cela va rendre la rencontre en ligne et les interactions sociales hors ligne beaucoup plus sûres et nous apporter une bien meilleure compréhension des gens qui nous entourent. […] C’est beaucoup plus simple de rencontrer quelqu’un d’intéressant quand nous pouvons simplement regarder quelqu’un et avoir accès directement à son Facebook, sa page LinkedIn ou encore à son profil sur un site de rencontres.»

L’application existe aujourd’hui en version Beta et son créateur FacialNetwork.com l’imagine déjà intégrée aux Google Glass. Etonnamment Google reste frileux sur le sujet, sans doute en raison des questions sur la confidentialité des données que NameTag suscite.

FacialNetwork.com estime malgré tout que NameTag présente un véritable avantage en termes de sécurité et de prévention puisqu’il permettra de relier ces données aux fiches de 450 000 délinquants sexuels enregistrés dans le Registre national aux USA et dans d’autres bases de données criminelles. Par ailleurs, la société précise qu’il est possible de ne pas figurer dans la base de données NameTag : il suffit pour cela de se rendre sur son site et de s’enregistrer. Une autre manière de se faire ficher, c’est un peu la blague…

 

 

Ajouter votre commentaire