1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. Don Giovanni dans la tourmente

Don Giovanni dans la tourmente

Don Giovanni dans la tourmente
Introduction
L’opéra souhaite attirer un public toujours plus jeune. Entre des décors et des mises en scènes résolument plus modernes, l’ENO table lui sur une annonce controversée.

En 2010, la mise en scène de Don Giovanni (Mozart) par Rufus Norris à l’English National Opera (ENO) de Londres avait suscité des polémiques : la représentation de scènes érotiques, d’agressions sexuelles et d’un groupe d’hommes masqués portant des t-shirts à l’effigie du Christ  et violant une femme avait relancé le débat sur les limites d’une mise en scène avant-gardiste.

L’ ENO présente, cette année, une version révisée de Don Giovanni 2010. Et pour en assurer la promotion, la compagnie ne déroge pas à la règle avec une annonce suggestive diffusée en affichage et sur le site : la phrase « Don Giovanni. Coming Soon » trône à côté d’un préservatif déchiré. Une accroche à double sens qui annonce le retour du célèbre séducteur et de la mise en scène polémique de Rufus Norris. Sur Twitter, les opinions divergent concernant la campagne publicitaire. Certains la trouve drôle, d’autres pensent qu’ENO est allé trop loin.

ENO est connu pour ses mises en scène dérourantes des grands classiques. Une approche différente qui vise à attirer un public toujours plus jeune. Pour cette saison, l’ENO a d’ailleurs demandé à Damon Albarn et au réalisateur Terry Gilliam de l’aider à promouvoir l’opéra auprès de cette cible. Rufus Norris a par ailleurs travaillé sur Doctor Dee de Damon Albarn ; un opéra inspiré par la vie de Doctor Dee et qui fût présenté jusqu’au 9 juillet en première mondiale à l’occasion du festival de Manchester.

 

 

Source: Los Angeles Times

Ajouter votre commentaire