1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. D’étranges clowns peuplent le désert pour Stella McCartney

D’étranges clowns peuplent le désert pour Stella McCartney

D’étranges clowns peuplent le désert pour Stella McCartney
Introduction
Dans un film irréel signé Philippa Price, nous découvrons entre paillettes, motel abandonné et voitures en sale état la nouvelle collection de Stella McCartney.

Je suis obsédée par l’Histoire et les possibilités futures offertes par la science et la technologie. J’ai toujours été une intello en sciences, et j’ai toujours puisé mon inspiration dans mes propres rêves : il est naturel que la science et le surréalisme se côtoient dans mon travail.

Philippa Price  

L’artiste mêle allègrement les mondes dans un film débordant de couleurs pour Stella McCartney. Délire visuel assumé ou message engagé ? « En surface, j’espère toujours que mon travail puisse intriguer et attirer l’œil de tout le monde. Mais si vous regardez plus attentivement, vous pourrez remarquer que j’instille dans mes créations un symbolisme caché, pouvant raconter une histoire totalement différente de celle que l’on comprend au premier regard ».

Vous êtes prêts ?

The Uncanny Valley by Philippa Price | Stella McCartney

Philippa Price a choisi le lieu du tournage, le célèbre Clown Motel au Nevada, avant de connaître la collection. « Je devais, à l’origine, travailler pour celle de l’automne/hiver 2016, dont certaines pièces me faisaient penser à l’univers des clowns : c’est pour cela que j’avais choisi ce lieu. Mais quand j’ai vu la nouvelle collection, qui m’inspire un peu les tendances de la Grande Dépression, je me suis dit que cela pouvait parfaitement fonctionner. J’adore qu’un endroit m’inspire et guide mon travail ».

Le résultat est perturbant de bout en bout : qu’il s’agisse du maquillage, du morceau choisi ou des décors. Il faut dire que la région a de quoi inspirer les histoires bizarres… Entre le cimetière où ne se trouvent que des tombes des années 1906 – 1911, les multiples carcasses de voitures qui fleurissent dans le désert ou les essais nucléaires qui ont eu lieu à proximité dans les années 40… On ne doute pas que l’endroit fourmille d’ondes et d’énergies en tout genre.

D’étranges clowns peuplent le désert pour Stella McCartney

Selon Philippa Price, internet rend aujourd’hui toute la création visuelle disponible à tous… mais aussi jetable dans l’immédiat. Elle préfère ainsi créer des performances ou des installations vidéos, qui s’inscrivent dans une autre démarche : celle de proposer un moment, une expérience partagée, capable de réunir les gens et les talents à un endroit réel, physique.

A découvrir !

Ajouter votre commentaire