bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_21354_vignette

Classique : les filles font grimper les ventes !

Le 18 avr. 2014

B-Classic ne recule devant rien pour promouvoir la musique classique, pas même réinterpréter la symphonie du Nouveau Monde de Dvorák en version twerk. Les puristes apprécieront… ou pas.

Le festival belge de musique classique, B-Classic, souhaite élargir son champ d’auditeurs. En collaboration avec DDB Brussel, il a donc mis au point un nouveau format afin d’éveiller la curiosité des plus jeunes et mettre fin à ce vieux dicton : ‘le classique c'est fait pour les vieux’.  

Sous couvert de ce nouveau format, baptisé The Classical Comeback et qui allie l’émotion intemporelle de la musique classique avec les technologies modernes, B-Classic a fait le pari de convaincre les suspicieux : prouver à ces derniers que le classique, en plus du fait d’être universel, possède autant de puissance émotionnelle que la pop ou le rock. Il mériterait donc la même reconnaissance que les musiques actuelles.

Et pour atteindre ses objectifs, B-Classic n’a pas lésiné sur les moyens. Le festival a fait appel au réalisateur Raf Reyntjens et au groupe de musique coréen Wayeva : ces cinq jeunes femmes, très courtement vêtues, redonnent formes et rondeurs à la symphonie du Nouveau Monde d’Antonín Leopold Dvořák. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles prennent leur mission très à corps. Pas sûr que tous les amateurs de musique classique goûtent cette interpretation tout en fesses rebondies et boobs à la clef.

Le festival rend cette année hommage aux compositeurs slaves ; il était donc normal de faire appel au compositeur tchèque qui grâce à cette symphonie a ouvert des horizons vers de nouveaux territoires. Le choix de tourner ce clip en Corée du Sud fait d’ailleurs office de clin d’œil à l’Asie que, selon B-Classic, beaucoup considèrent comme un nouveau monde.
 
B-Classic propose par ailleurs à ceux qui le souhaitent de créer leur propre Classical Comeback. Les participants doivent néanmoins respecter cinq règles : être bref, pertinent, respectueux, disruptif et surtout être fier de son œuvre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour