bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
meme canal

Pour lancer sa nouvelle chaîne policière, Canal+ enquête sur des mèmes internet

Le 13 oct. 2017

Dédiée aux fictions policières et autres investigations, la nouvelle chaîne du groupe Polar+ mène sa première enquête : que se cache-t-il réellement derrière nos mèmes Internet favoris ?

Disaster Girl, Coat Monkey… vous avez forcément vu, liké, partagé ou retweeté au moins une fois ces mini générateurs de buzz qui écument encore aujourd'hui la toile. Mais connaissez-vous réellement leur histoire ? La chaîne Polar+, nouvelle venue dans le bouquet Canal, se propose de lever le voile sur leur mystérieuse provenance avec l’aide de son agence BETC.

Qui est Disaster Girl, cette petite fille au sourire inquiétant posant devant une maison en flammes ? Et Monkey Coat ? Ce mignon petit singe portant un manteau doublé de laine et retrouvé dans un magasin de meubles au fin fond du Canada ?

Au travers de deux films digitaux, Polar+ vous propose sa version décalée des faits.

- RECONSTRUCTION -

Dossier 456 - 24 : le cas Coat Monkey par Polar+
Dossier 122-51 : l'affaire Disaster Girl par Polar+
Les directeurs de création Benjamin Le Breton et Arnaud Assouline,  nous en disent plus sur les dessous de la campagne : 

"On pourrait dire que les mèmes sont à la pop culture ce que les faits divers sont au journalisme : Des histoires que tout le monde connaît et qui parlent au plus grand nombre en plus d’être énormément commentés.

Dans le cas des mêmes  ce qui est intéressant, c’est que ce ne sont pas toujours des histoires issues d’œuvre de fiction, mais des situations souvent banales qui sont arrivées à Monsieur et Madame tout le monde qui auraient déraillée à un moment T. Derrière chacune de ces images pour le moins étrange, il y’a donc un imaginaire très fort car personne ne sait quand, où et comment ces clichés ont été pris.

C’est pour cela que quand on s’arrête dans notre cas, sur le regard de la petite Zoé ou sur cet incongru singe en manteau, on se dit que ces images cultivent une bizarrerie extrême  et de nombreuses questions juste parce qu’elles sont sorties de leurs contexte, et c’est cela qui les rend mystérieuses. C’est sans doute pourquoi ces clichés suscitent autant de réactions et deviennent des phénomènes sans cesse détournés de leur contexte.  

Du coup, cela faisait un point de départ génial pour construire un contenu sous forme d’enquête policière. Il y avait tous les ingrédients nécessaires pour extrapoler toutes les théories possibles et surtout inimaginables sur l’origine de ces mêmes. Mais comme Polar+ est une chaine de Canal, et qu’il nous fallait rester dans l’ADN de la marque nous avons souhaité adopter un ton drôle en essayant de ne pas tomber dans quelque chose de dramatique et sérieux… c’est tout de même une chaîne d’entertainment !

D’une certaine manière nous n’avons pas cherché à donner une version définitive à ces histoires mais plutôt à les prolonger. Nous avons fait le même exercice que l’internaute qui sort l’image de son contexte en changeant sa signification d’origine. Sauf que dans notre cas, nous avons tenu a y apporter une grosse dose de storytelling et de craft, à l’image des programmes qui seront proposés sur Polar+ . Et tout ceci n’est qu’un avant gout de la capacité de Polar+ à vous raconter, sur son antenne, des histoires passionnantes."

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour