actu_31528_vignette_alaune

Branding dans la peau : votre pub sur la peau d'un athlète

Le 29 avr. 2016

Nous connaissions les sportifs qui assuraient les parties de leur corps, ceux qui vendaient leur image, voici maintenant ceux qui vendent un peu d’espace publicitaire… sur leur peau.

Le champion américain, spécialiste du 800 et du 1 500 mètres, Nick Symmonds, met aux enchères sur eBay environ 23 centimètres de son épaule droite. Le vainqueur aura le privilège de voir son emblème, mais aussi l'URL de son site web, décorer les muscles de l’athlète durant la saison 2016 et donc également durant les Jeux Olympiques de Rio, s’il se qualifie bien sûr.

Cette vente un peu particulière a lieu tandis que Symmonds est opposé à la fédération nationale d’athlétisme des Etats-Unis. En effet, l’athlète juge les clauses de sponsoring « absurdes et obsolètes ». Il avait par ailleurs été expulsé de l’équipe américaine, l’année dernière, après avoir refusé de signer un contrat qui stipulait que le champion devait porter un équipement Nike, ce qui aurait violé son contrat avec son sponsor, Brooks Running. En 2015, il déclarait au New York Times « Les gens qui regardent les Jeux Olympiques pensent parfois que nous sommes des amateurs. Ce n'est pas un hobby. Je suis le PRésident de ma propre entreprise. Il s'agit de ma carrière, de mon job. Je dois m'assurer de protéger les contrats que j'ai avec mes partenaires ». 

En 2012, Nick Symmonds avait lancé une action similaire, accordée à Hanson Dodge Creative, pour 11 000$. Cependant, l'organisme lui avait demandé de couvrir son tatouage lors des Jeux Olympiques de Londres.

 

Pour l’heure, 79 personnes ont participé aux enchères, dont le montant s’éleve au moment de la rédaction de cet article à 9 700$.

Pour bénéficier d’une visibilité aux JO, certains sont prêts à mettre le prix...

 

 

En savoir plus sur le branding dans la peau 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour