bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_22336_vignette

Barbie se cherche

Le 2 juill. 2014

Barbie prend sa toute nouvelle stature d’entrepreneuse très au sérieux: elle vient de créer sa page LinkedIn. Sa vie, son oeuvre, ses missions… tout y passe.

En février, Mattel dévoilait la nouvelle facette de Barbie à l’occasion de la Toy Fair de New-York. Ainsi, après avoir été successivement depuis 2010, vétérinaire, informaticienne, astronaute, présentatrice télé, pédiatre et même Présidente des Etats-Unis, la grande blonde maigrichonne s’apprêtait à devenir un chef d’entreprise. Une annonce très vite raillée par les media, d’autant plus lorsqu’ils ont découvert sa nouvelle tenue : rose et glamour à souhait, avec un petit sac en cuir parfaitement taillé pour une fashionista écervelée.

Pour autant Barbie ne s’est pas laissé démonter. Aujourd’hui, elle arrive sur le devant de la scène des réseaux sociaux, avec sa page LinkedIn : très professionnelle, elle révèle le nom de son entreprise « Dream Incubator » et sa volonté, en tant que consultante, d’ « aider les filles du monde entier à jouer avec leur imagination, tester différentes carrières et explorer le monde qui les entoure». Son slogan: If you Can Dream It, You Can be it ! Elle rend également hommage à ces femmes qui ont su concrétiser leurs rêves et devenir de parfaites femmes d’affaires, notamment Reshma Saujani, fondatrice et PDG de Girl Who Code, et Jennifer Hyman et Jenny Fleiss qui ont créé Rent the Runway.

Plus éloigné, Mattel vient d’annoncer sa volonté de produire à grande échelle des Barbie chimio. Cette poupée au crâne chauve, prénommée Ella, est atteinte du cancer et traitée par chimiothérapie : vendu avec des perruques et des foulards, elle a pour mission de réconforter les petites filles atteintes de cancer. Distribuée à petite échelle dans certains hôpitaux américains, elle aurait fait le bonheur d’une enfant atteinte d’une leucémie aiguë lymphoblastique : cette dernière grâce à Ella aurait mieux accepté son traitement. Sa mère a donc lancé une pétition pour qu’Ella soit plus largement diffusée et que toutes les petites filles malades y aient accès. Plus de 100 000 signatures ont été récoltées, Mattel s'est donc engagé à produire la poupée.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour