1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. Mobile et smartphone
  4. « L’appocalypse » selon Apple, ou l’art de montrer notre addiction aux applis

« L’appocalypse » selon Apple, ou l’art de montrer notre addiction aux applis

Appocalypse
Introduction
La dernière pub d’Apple montre ce que serait un monde sans applications. Folie, marché noir, sensation de manque… Le résultat illustre notre addiction de la meilleure des façons… mais ne fait pas forcément bonne presse à la marque.

Est-ce qu’Apple ne se serait pas tiré une balle dans le pied avec sa dernière publicité ?

Le film, en soi, est plutôt réussi. Mais en dépeignant un monde où les applis qui ont disparu nous font sombrer dans le chaos, la marque n’est-elle pas en train de nous dire qu’elle nous a rendus accro à sa came ?

Dévoilé à l’occasion de la Worldwide Developers Conference 2017 (WWDC 2017), le spot a pour objectif d’inciter les développeurs à proposer de nouvelles applis. Apparemment, c’est le sort de l’humanité qui est en jeu.

WWDC 2017 — APPOCALYPSE — Apple

Force est de constater que la marque sort de ses codes de communication traditionnels : le ton est décalé, le storytelling poussé, et pour une fois on n’y parle pas performance produit. En mode Black Mirror, Apple imagine un monde dystopique-rétro peu réjouissant.

Deux hic cependant : les applications ne sont pas l’apanage d’Apple ; et le film ne fait qu’insister sur notre dépendance aux smartphones, et aux applications.

A l’heure où l’on prône la déconnexion, a-t-on envie de ressembler à ces êtres perdus, en quête d’un shoot numérique ? A ces assistés qui ne savent plus conduire lorsqu’on leur enlève Waze ? A ce gosse qui ne sait plus s’amuser sans iPad ?

Certains pointent du doigt une autre maladresse : celle de faire du chaos une blague, au lendemain des attentats qui ont frappé Londres.

Enfin, suite au tollé de la publicité Pepsi avec Kendall Jenner, se présenter en garant de l’ordre mondial n’était peut-être pas la meilleure des idées…

Aitor le 6 juin 2017 / Répondre

Des âneries tout ça. Si ça disparaît , l’homme s’habituera vite et tout sera oublié en six mois.

N'importe le 7 juin 2017 / Répondre

Ben c’est pas une pub Apple c’est juste pour flatter les développeurs

Ajouter votre commentaire