1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Top des pubs
  4. 6 secondes de pure créativité au SXSW

6 secondes de pure créativité au SXSW

6 secondes de pure créativité au SXSW
Introduction
6 secondes, c’est le temps qu’il suffit pour raconter une histoire et accrocher sa cible. Preuve en est avec ce concours lancé par YouTube lors du SXSW, aux réalisateurs et agences créa.

Vous avez probablement mis 6 secondes à lire ce paragraphe d’introduction. Et s’il était possible de raconter une histoire percutante en vidéo dans ce même laps de temps  ? C’est ce qu’on appelle dans le jargon publicitaire, les Bumper Ads : lancées en mai 2016 par Google Adwords, ce sont de courtes annonces vidéo dont la durée ne dépasse pas six secondes.

« Les annonces bumper vous permettent de cibler des utilisateurs avec des messages courts, tout en ayant un impact minimal sur leur expérience de visionnage. », précise Google.  Et pour étayer son propos, la firme a mis au défi les professionnels présents au SXSW 2017  : ils devaient raconter une oeuvre littéraire en vidéo en seulement 6 secondes. Défi qui devient très vite un catalyseur d’innovation en matière de storytelling. Voici les résultats :

On the Origin of Species
Moby Dick
Don Quichotte
Island of Doctor moreau

Le même défi avait été lancé aux réalisateurs et agences, en janvier, pendant le Festival du film Sundance :

The High Diver | YouTube Advertisers

« Un mot, une image ou une seconde peuvent suffire pour attirer l’attention »

« Au début, nous pensions que la contrainte de temps constituerait un obstacle pour raconter une histoire émouvante. Mais nous avons rapidement compris qu’il n’était pas nécessaire de raconter l’histoire entière, au sens traditionnel du terme, pour susciter de l’émotion. Un mot, une image ou une seconde peuvent suffire pour attirer l’attention. Nous avons choisi de montrer une petite fille qui souffle ses bougies d’anniversaire. Scène qui peut déclencher une multitude de sentiments et d’émotions, et donner envie à l’utilisateur d’en voir davantage. C’est ce qui fait la beauté du storytelling. », Mia Kuhn, productrice, TBWA/Chiat/Day.

Breath 1

Nos cerveaux ne subissent pas vraiment les contraintes de temps

« J’ai été surpris par l’efficacité et la puissance des images, et par l’élasticité du cerveau. Cela ne dure que 6 secondes, soit 180 images. Mais quand nous regardons la vidéo, nos cerveaux ne subissent pas vraiment les contraintes de temps. Je me souviens que les images m’ont paru beaucoup plus longues. J’ai été surpris de constater qu’un film de 6 secondes me paraissait plus long que de nombreux spots de 30 secondes que j’avais réalisés. », Topher Cochrane, Senior Producer, Leo Burnett

Tatoo

Rester simple 

« Le temps étant limité, nous devons faire preuve de créativité pour définir très vite le cadre de la pub : qui, quoi et où. Tout doit rester simple : l’idée, le récit et les visuels. On peut dire beaucoup de choses si tous les éléments fonctionnent ensemble. » Lawrence Chen,  réalisateur, BBDO. Daniel Adrain, directeur créatif, BBDO

Time travel 1

Commencer par quelque chose auquel l’audience peut s’identifier

« Je voulais commencer par quelque chose auquel l’audience peut s’identifier. C’est toujours important, mais encore plus avec ce format. Six secondes, c’est vraiment très court. Si l’audience peut s’identifier au contenu, elle projette sa propre expérience dans la créa, puis comble les trous et permet d’avancer plus vite dans la narration. », Alexander Engel, réalisateur

Deliverance

Susciter la curiosité

« Pour ce format court, j’ai cherché comment séduire rapidement l’utilisateur et susciter sa curiosité, puis le laisser avec la métaphore et le message percutant que je souhaitais transmettre. La créa doit être structurée, mais pas trop travaillée, pour qu’elle se déroule aisément. », Lake Buckley, réalisatrice.

Loveletter

Ajouter votre commentaire