Une femme blonde en costume de super-héros

Faith Herbert, première super-héroïne « grande taille », débarque sur nos écrans

Le 10 juill. 2018

Elle sait voler, contrôler des objets par la pensée et cultive le body-positivism. Première héroïne de bande-dessinée en surpoids, Faith Herbert fera l’objet d’une adaptation au cinéma sur l’initiative de Sony Pictures. Un vent d’inclusif souffle au pays des comics !   

Elle a tout d’une femme d’aujourd’hui. Elle est pourtant née au début des années 90 aux éditions Valiant Comics, sous la plume de l’écrivain Jim Shooter et de David Lapham. Faith Herbert, super-héroïne dotée de pouvoirs télé-kinésiques, sauve le monde la nuit et se transforme en blogueuse le jour. Fraiche, authentique et pétillante, elle est en plus capable de voler et peut déverrouiller n’importe quelle serrure par la force de la pensée. Elle est bien en chair, bien dans ses pompes et n’a rien à envier à Wonder Woman, Harley Quinn ou Catwomen, super-héroïnes plantureuses souvent sexualisées à outrance.

Des réseaux sociaux à nos écrans, le courant du body positivism poursuit son petit bonhomme de chemin.

La super-héroïne Faith Herbert

À ses débuts, Faith Herbert est membre du collectif de super-héros Harbinger. Elle deviendra, avec les années, suffisamment populaire pour tracer son chemin seule dans ses propres BD.  « Les femmes sont déjà devenues des incontournables des films de super-héros. Désormais, le genre aura sa première héroïne féminine grande taille. », rapporte le webzine Deadline Hollywood. Et c’est Sony Pictures Entertainement qui s’y colle. En juin dernier, la société de production annonçait son adaptation au cinéma avec la scénariste Maria Melnik (American Gods) aux manettes.

Aucune information n’a encore été dévoilée quant à la date de sortie du film.

Plus de diversité et moins de clichés : l'inclusif à l'assaut des comics

Dans le monde des comics, où « 6 packs » chez les hommes et bonnet D chez les femmes font la loi, la chasse aux stéréotypes est ouverte. Depuis la sortie de Black Panther - le film a souvent été associé au courant militant de l’afro-féminisme - la tendance tend à se vérifier davantage. « Plus de femmes », « moins de blancs et plus de noirs », « plus de corpulences » et même plus de diversité en matière de religion sont autant d’exigences que les sociétés d’édition et de production reprennent à leur compte. En mai dernier, le président des studios Marvel, Kevin Feige, avait même annoncé l’arrivée d’une nouvelle héroïne sur nos écrans : « Ms. Marvel, la première musulmane de l’histoire des comics », rapporte RTL, une adolescente pakistano-américaine capable de changer d’apparence selon ses envies. De son vrai nom Kamala Khan, elle fait sa première apparition en 2013 dans le volume 14 de Captain Marvel.

Bref, ça bouge côté comics, et il va falloir s’attendre à davantage d’annonces du même genre !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour