1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Créa tech
  4. Oasis fait appel à un hacker pour sa promo

Oasis fait appel à un hacker pour sa promo

Oasis se fait pirater sur Twitter
Introduction
Un twittos aurait fuité en avance le clip de la marque… Alors, Oasis victime d’internet ? Ou savant coup de com ?

En matière de communication, ce n’est pas à Oasis que l’on donne des leçons. Pourtant, samedi, la planète fruitée a été bien secouée : à l’occasion de la sortie du clip D’amûre et d’eau fraîche, morceau des p’tits fruits OASIS (qui forment désormais un groupe de musique, FRSH), un utilisateur de Twitter a menacé la marque de diffuser au monde entier le clip avant qu’il ne soit officiellement dévoilé…

La menace a de quoi faire sourire… Et Oasis a, en apparence, choisi de l’ignorer. A ses risques et périls, car quelques instants plus tard, Billy publiait le fameux clip :

Les fruits s’emballent, la Toile aussi. Le Billy en question n’en est pas à son coup d’essai : il est à l’origine du leak de l’album de Damso un peu plus tôt cette année – une histoire à retrouver ici. Les twittos s’en donnent à cœur joie, ainsi que les médias qui reprennent l’actu en criant à la cyberattaque.

Sauf qu’en réalité, l’opération est savamment orchestrée par les équipes… « Nous avons demandé à l’agence Marcel de travailler le lien entre la musique et notre cible, les 12-17 ans », explique Tanneguy Desmarest, Marketing Manager d’Oasis. « L’agence nous a proposé de détourner l’ensemble de ce qui se fait aujourd’hui quand on lance un clip ». De la création du groupe présentée en amont sur Snapchat au teaser du clip, les fans de la marque ont eu droit à une promo digne de ce nom.

« Oasis est une marque référente sur le détournement de la pop culture », poursuit Benjamin Taïeb, Directeur Associé chez Marcel. « Nous voulions vraiment proposer quelque chose qui soit en accord avec les usages des consommateurs en ce qui concerne la musique, et le leak de Damso par Billy 3 semaines à peine avant la sortie du clip a été une belle opportunité ». Y compris pour Billy, qui gagne au passage quelques milliers de followers… « De manière générale, lorsqu’on approche les influenceurs, ils sont ravis de collaborer avec nous : c’est un plaisir pour eux de se faire détourner par Oasis. Il y a un vrai amour du produit et de la marque ».

L’opération fonctionne : quelques milliers de retweets et de vues plus tard, l’affaire devient un vrai sujet de conversation. « C’est très positif sur notre démarche : ça montre que l’on peut casser les codes de la communication classique : il y a d’autres manières de faire de la publicité en rentrant dans les usages des consommateurs ». Pour Tanneguy Desmarest, l’opération souligne la capacité de la marque à toujours se montrer innovante sur le digital. « Nous avons une manière unique d’aborder la communication ».

Et la campagne ne devrait pas en rester là : après une diffusion en TV et sur les réseaux sociaux, ainsi qu’en affichage, de nouvelles surfruises devraient bientôt suivre…

FRSH - D'amûre et d'eau fraîche

Ajouter votre commentaire