YT

Une YouTubeuse accuse YouTube de censure

Le 20 sept. 2016

"Entre influence, manipulation et censure, j’ai choisi de refuser le rôle de potiche qui m’étais réservée" - Laetitia Nadji la blogueuse épingle Youtube.

« C’est déjà une question super difficile à répondre pour M. Junker, tu parles des lobbies des sociétés, à un moment euh… tu vas pas non plus te mettre et la Commission européenne et Youtube et tous les gens qui croient en toi à dos !... Enfin sauf si tu ne comptes pas faire long feu sur Youtube mais… ». Ces propos adressés à Laetitia Nadji, blogueuse et créatrice de la chaîne Youtube « Le Corps La Maison L'esprit Laetitia »,  par un salarié de Youtube font couler beaucoup d’encre.

Contactée par la première plateforme de vidéos en ligne pour interviewer le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la blogueuse montre dans une vidéo les pressions reçues pour ne pas poser les questions qui fâchent.

La vidéo de Laetitia Nadji au coeur de la polémique

Mais voilà. Loin d’être docile, la blogueuse a refusé le rôle de « potiche » présente pour nourrir l’image d’un président « connecté », « à l’écoute de la génération Youtube ». Passant outre les pressions, Laetitia a décidé de poser les questions jugées sensibles comme celle-ci :

« Mais la question que je me posais c’est : confier à quelqu’un qui était ministre des finances pendant 18 ans du plus grand paradis fiscal en Europe la mission de lutter contre l’évasion fiscale, est-ce que ce n’est pas finalement, un petit peu, comme désigner Chef de Police un braqueur de banques ? »

Loin d’être une spécialiste politique, la femme avait intelligemment demandé à sa communauté de lui envoyer les questions que les internautes souhaitaient poser au Président de la Commission européenne, afin de représenter au mieux son audience.

L'appel à questions de Laetitia Nadji

Lors de la diffusion de l’interview le 15 septembre, aucune question n’a été censurée. La rédaction de Frenchweb a contacté le média afin d’éclaircir la question. Un porte-parole de YouTube a alors précisé : "Laetitia a souhaité poser des questions difficiles au Président de la Commission Européenne Jean Claude Juncker et, avant cet échange, nous a sollicité pour des conseils sur la manière de les formuler. Notre collègue l’a encouragée à privilégier le respect à la confrontation et comme l'atteste sa vidéo de l'interview, elle a eu l'opportunité de poser toutes les questions qu'elle avait préparées".

Invitée le lendemain par les équipes de Google, la femme s’est vue récompensée de 25 000 euros à redistribuer aux œuvres caritatives de son choix et un poste d’ambassadrice de Google pendant un an… Offre qu’elle refusera.

Une belle gestion de crise pour Google, et un courage reconnu pour Laetitia Nadji qui devient un étendard pour des blogueurs / Vlogueurs parfois critiqués par les médias historiques pour leur manque de « sérieux ».

Pour voir l’intégralité de la vidéo :

L'interview de Jean-Claude Juncker par Laetitia Nadji
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour