Mark Zuckerberg en train de faire de la boxe

Un entrepreneur offre 100 000 dollars pour détrôner Facebook !

Le 25 avr. 2018

L’offre est très sérieuse. Elle émane d’un investisseur américain, qui n’en peut plus des dérives du réseau de Mark Zuckerberg. Qui relèvera le défi ?

Jason Calacanis a de l’ambition et des idées. Son nom ne vous dit rien ? Cet investisseur de la Silicon Valley a pourtant du nez : il fait partie des premiers à avoir misé sur Uber. Aujourd’hui, ce n’est pas sur un destin brillant qu’il investit, mais plutôt sur une fin tragique. En l’occurrence, celle de Facebook

 

Le réseau social est, selon lui, une « force destructrice de notre société ». Pour la contrer, Jason Calacanis souhaite financer 7 projets, à hauteur de 100 000 dollars, qui auraient la capacité de fédérer un milliard d’utilisateurs « tout en respectant leur vie privée et leurs données ».

Sur le site dédié au projet, il explique ses motivations : « nous voulons investir dans des alternatives qui ne manipulent pas les gens et qui protègent notre démocratie de ceux qui chercheraient à répandre de fausses informations ».

Les équipes seront sélectionnées selon leur capacité à réaliser leur projet. « Les idées comptent, mais comme Zuckerberg nous l’a montré, l’exécution compte encore plus ».

Le business angel fait évidemment référence au scandale de Cambridge Analytica, qui en plus d’avoir envoyé Mark Zuckerberg devant le Congrès américain devrait sonner - ou pas - une remise en cause des choix stratégiques du réseau.

Battre Facebook en 3 étapes - et avec 100 000 dollars

Les équipes intéressées ont jusqu’au 15 juin 2018 pour s’inscrire. Une première sélection aura lieu le 1er juillet. Pendant 3 mois, les 20 projets retenus seront coachés par les équipes de Jason Calacanis et invités à échanger au sein de son émission This Week in Startup aux côtés d’experts des médias sociaux. Le 30 septembre, 7 startups seront sélectionnées pour rejoindre l’incubateur de Jason Calacanis pour lancer leurs projets.

Pour tenter d’en être, pas question de se contenter de copier l’interface existante : il faudra innover ! Les équipes précisent néanmoins qu’afin de « battre Facebook », il faudra une base « qui soit familière » pour faciliter le départ de celles et ceux qui ont envie de quitter le réseau. « L’équipe gagnante devra (…) également proposer de nouvelles expériences qui susciteront l’engouement pour ce nouveau produit. Ce ne sera pas évident, mais ça ne l’est jamais pour les startups ». Ça a le mérite d’être honnête !

N’allez pas croire qu’il s’agisse d’une fantaisie de millionnaire un peu blasé : Jason Calacanis a toujours aimé miser sur le bon cheval. « Toutes les communautés et les produits sociaux sur internet ont fait leur temps, d’AOL à MySpace – et ce n’est pas parce qu’ils sont fermés par les gouvernements… Ils sont simplement remplacés par de meilleurs produits », écrit-il dans un billet de blog.

Alors, qui aura la peau de Mark Zuckerberg ?

 


Crédit image d'illustration : Getty Images

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour