1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Art numérique
  4. Mèmes, photos, hashtags… les symboles politiques les plus marquants de ces 10 dernières années en une expo

Mèmes, photos, hashtags… les symboles politiques les plus marquants de ces 10 dernières années en une expo

manifestation we the people
Introduction
Du 28 mars au 12 août au Design Museum de Londres, l’exposition « Hope to Nope » offrira une rétrospective politique et iconographique dans le sillage des attentats de Charlie Hebdo, de l’investiture de Donald Trump ou encore du Brexit.

« Depuis 2008, l’engagement des publics vis-à-vis de la politique a radicalement changé », peut-on lire sur le site du musée. Et s’il y a bien une variable qui entre en jeu pour l’expliquer, c’est l’équation magique « images + médias sociaux ». On ne le sait que trop bien, il suffit parfois de peu de choses pour qu’une photo ou un hashtag soit érigé en symbole viral à la suite d’un évènement politique majeur, qu’il s’agisse d’influencer l’opinion, d’éveiller le débat ou simplement d’encourager à l’activisme pour bousculer l’ordre établi.

manifestation we the people

anonymous

L’exposition démontre la façon dont la technologie et le graphisme sont des armes portées par les puissants et les marginalisés.

Au travers de la décennie 2008-2028, « Hope to Nope » se propose de revenir sur ces images qui ont dicté et influencé des milliers de réactions épidermiques sur les réseaux. Du mouvement « Occupy Wall Street », une conséquence directe de la crise des subprimes de 2008 à la révolution des parapluies de Hong Kong en 2014, le parcours offre près de 160 objets et installations et replonge les visiteurs dans le foisonnement des discussions online de l’époque.

baiser trump poutine

dab

I am the 99%

Composé de trois sections principales – « Power » (les stratégies des grandes institutions pour affirmer leur autorité), « Protest » (l’expression graphique des militants et des manifestants) et « Personality » (la façon dont les personnalités politiques sont représentées dans la pop culture) – le parcours suivra une chronologie graphique et devrait cartographier le rôle des grandes plateformes (Facebook et Twitter) dans chacun des événements évoqués.

je suis charlie


L’exposition est à retrouver sur designmuseum.org.


            

Ajouter votre commentaire