1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. Influenceurs
  4. PewDiePie : nouveau dérapage raciste

PewDiePie : nouveau dérapage raciste

pewdiepie
Introduction
Celui de trop ? Un développeur de jeu vidéo monte au créneau, et l’attaque pour violation de droits d’auteurs.

MISE A JOUR :

Il semble que cette fois-ci, PewDiePie ait pris conscience de la portée de ses actes. Dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube, il présente ses excuses, se dit déçu de lui-même, et admet ne pas tolérer ce type de comportement chez d’autres gamers.

My Response

« What a fucking ni*ger ».

Déjà mis de côté par Disney après avoir émis des propos antisémites, PewDiePie récidive. Cette fois, alors qu’il jouait en livestream à Player Unknown Battlegrounds, il a traité l’un de ses opposants de « sale nègre ».

Charmant.

A croire que le YouTubeur n’a aucune raison de se calmer : et pour cause, d’après ses dires, depuis que Disney l’a abandonné, il ne s’en porterait que mieux – du moins financièrement…

Serait-il intouchable ? Populaire au point de pouvoir se permettre moult dérives sans que son audience ne s’en offusque ? Cette fois-ci, c’est Sean Vanaman, co-fondateur de Campo Santo, qui développe le feu Firewatch, qui passe à l’attaque.

Pour lui, PewDiePie n’est qu’un enfant trop gâté. Et puisque l’industrie du jeu vidéo participe clairement à sa fortune, il a choisi d’exiger le retrait lié à sa marque de la chaîne de PewDiePie. Rapidement attaqué par les fans du gamer (« Faire un procès, c’est ça qui est enfantin ! », « Bravo, tu viens de tuer ton entreprise », « C’est beau la jalousie », « Vous n’auriez pas rencontré un tel succès sans lui », etc.), il a maintenu ses positions et appelé d’autres développeurs à l’imiter.

L’initiative est courageuse : s’attaquer à une personnalité avec une telle communauté, c’est s’attirer les foudres des groupies sans procès. A voir si cette décision aura un impact négatif pour son entreprise, ou servira d’exemple dans l’industrie…

Jiben le 14 septembre 2017 / Répondre

Alors lui peut se faire lyncher pour avoir sorti le “n word” deux fois, mais des rappeurs qui le disent en boucle pendant 4 minutes sont des “artistes” ? cherchez l’erreur….

Ajouter votre commentaire