bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Mark Zuckerberg présente Messenger

Facebook supprime les messages que Zuckerberg a envoyés « pour raisons de sécurité »

Le 9 avr. 2018

Supprimer ses discussions Messenger : la fonctionnalité n’existe, a priori, pas. Sauf pour quelques privilégiés : que des pontes du réseau ! Les équipes invoquent des mesures de sécurité, d’autres y voient une vilaine manie de contourner les règles… et de ne pas franchement respecter les données privées.

Tiens, encore un petit scandale made in Facebook

Cette fois-ci, ça concerne Mark Zuckerberg himself : le patron du réseau aurait bénéficié d’un joli traitement de faveur : alors que sur Messenger, il est impossible de supprimer les messages (qui restent visibles dans la boîte de réception de la personne qui les reçoit), il semble que lui et ses copains du comex auraient pu le faire. Plusieurs sources ont confirmé à TechCrunch que d’anciens messages reçus de la part de Zuckie ont miraculeusement disparu !

Une situation que les équipes ne nie pas. Contactées par le média, elles auraient déclaré qu’il s’agissait d’une mesure pour « protéger les communications de nos équipes dirigeantes ». Concrètement, elle permet de rendre éphémères les messages que Mark Zuckerberg envoie.

 

 

Une information que le réseau n’a jamais jugé utile de partager – notamment aux destinataires des messages concernés…

La révélation du dossier a eu le mérite de faire bouger les lignes : l’entreprise a déclaré que cette fonctionnalité avait été en discussion à de maintes reprises. « Nous allons à présent la proposer au public. Ça prendra peut-être un peu de temps. Et en attendant que cette fonctionnalité soit disponible, nous ne supprimerons plus aucun message », a promis un porte-parole.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour